RMC Sport

PSG-Dijon: le Parc et Mbappé ont chanté pour Choupo-Moting, même s'il n'a pas marqué

Titulaire mardi soir lors de la victoire parisienne face à Dijon (3-0) en quarts de finale de la Coupe de France, synonyme de qualification pour le dernier carré, Choupo-Moting n'a pas réussi à retrouver le chemin des filets. Mais il a offert une passe décisive à Thomas Meunier et le public a longuement scandé son nom.

Qui a dit qu’il fallait empiler les buts ou réaliser des prestations de classe mondiale pour devenir le chouchou de ses supporters? Même s’il n’a marqué qu’un seul but depuis son arrivée surprise au PSG l’été dernier en provenance de Stoke City, Eric-Maxim Choupo-Moting a su conquérir les cœurs des fans parisiens.

Des supporters qui ont entonné un chant à sa gloire pendant de longues minutes mardi soir lors du quart de finale de Coupe de France remporté sans forcer par les hommes de Thomas Tuchel face à Dijon (3-0).

Au cours de la seconde période, le Parc a ainsi vibré au rythme de "La la la la la la la, Choupoooooo-Moting". Voilà le nouveau tube à la mode dans la capitale. Kylian Mbappé l'a lui aussi chantonné depuis le banc de touche parisien.

Passeur décisif pour Meunier

Titulaire en pointe, Thomas Tuchel ayant décidé de faire souffler Mbappé, l’international camerounais a eu plusieurs opportunités pour enflammer un peu plus un Parc acquis à sa cause. Il a tenté sa chance dès la 4e sur une volée du pied droit contrée par Wesley Lautoa, avant de buter dans la minute suivante sur Runar Alex Runarsson sur une tentative du gauche.

Entre les deux buts signés Angel Di Maria (8e et 28e), il s’est aussi mis en évidence sur un joli tir du droit (21e), à l’entrée de la surface, que Runarsson a réussi à repousser. Cinq mois après son seul but inscrit sous le maillot parisien, à Rennes en Ligue 1 (3-1), Choupo-Moting n’est pas non plus passé loin de faire à nouveau trembler les filets sur une belle frappe enroulée, qui a flirté avec le poteau (35e).

A la fois malchanceux et maladroit dans le dernier geste, l’ancien joueur de Mayence n’a pas ménagé ses efforts, alors que Paris disputait contre Dijon seulement son troisième match en deux ans sans aucun membre de la "MCN" (Mbappé-Cavani-Neymar) dans ses rangs.

Ces trois-là avaient manqué par le passé deux matchs de Ligue 1, contre Troyes (2-0) et Caen (0-0), les 3 mars et 19 mai 2018. Choupo-Moting n’a pas fait oublier leur absence, mais il a su se montrer décisif à la 76e en offrant le troisième but de la soirée à Thomas Meunier. Après avoir bien fixé la défense dijonnaise, il a parfaitement servi en retrait le latéral belge, qui a pu tromper Runarsson du gauche (76e).

Quelques instants plus tôt, il avait encore eu l’occasion de trouver la faille, mais sa frappe manquait de puissance pour pouvoir inquiéter Runarsson (74e). Sans conséquence pour une équipe parisienne facilement qualifiée pour les demi-finales. Sans conséquence, non plus, sur sa belle relation avec son public.

RR