RMC Sport

Monaco-PSG: l’ASM pas au niveau d’une finale… les notes des Monégasques

Tiémoué Bakayoko et Valère Germain

Tiémoué Bakayoko et Valère Germain - AFP

L’AS Monaco a sombré face au PSG en finale de la Coupe de la Ligue ce samedi au Parc OL (1-4). Bien trop fébrile défensivement, le club de la Principauté n'a jamais été en mesure de s'offrir un premier titre depuis 14 ans.

Danijel Subasic : 4

Deux buts encaissés en première période où Danijel Subasic est livré à lui-même, abandonné par sa défense. En revanche, l’international croate a maintenu ses coéquipiers à flots en réalisant une superbe double parade à bout portant devant Edinson Cavani (36e). En seconde période, il est de nouveau battu sur deux frappes instinctives de l’Uruguayen.

Djibril Sidibé : 4 (remplacé par Almany Touré, 90e)

Comme souvent, Djibril Sidibé s’est montré à son avantage en phase offensive, en offrant notamment une passe décisive sur l’égalisation de Lemar (27e). Mais défensivement, l’international français a eu beaucoup de mal à fermer son couloir droit et à contrôler Draxler.

Kamil Glik : 3

Si Kamil Glik est plutôt irréprochable depuis le début de la saison, l’international polonais est passé à travers sa finale. Moins solide dans les duels, gêné par les déplacements de Cavani, Glik est fautif sur le premier but et trop loin de Cavani sur le troisième. Un jour sans pour le défenseur monégasque.

A lire aussi >> Monaco-PSG: pourquoi le but de Draxler aurait été refusé avec la vidéo

Jemerson : 3,5

Lui aussi a été en difficulté face à l’armada offensive parisienne. Mais Jemerson a tout de même rattrapé quelques situations mal embarquées, notamment avec un retour sur Cavani en milieu de première période. Un peu plus de justesse que Glik également à la relance.

Benjamin Mendy : 3,5

Le latéral gauche de l’ASM n’a pas trouvé le bon équilibre. Jamais totalement serein en mode défensif, l’ancien Marseillais n’a pas non plus réussi à perturber Aurier et Di Maria en phase offensive. Généreux, certes, mais finalement peu dangereux. Averti à la 62e minute.

Bernardo Silva : 5

Si presque toute l’équipe monégasque a évolué en-dessous de son niveau habituel dans cette finale, Bernardo Silva a lui essayé de créer des décalages et de percuter balle au pied. L’international portugais a eu aussi du déchet dans son jeu, mais a été l’un des seuls à sortir un peu la tête de l’eau. Il est à l’origine du but de Lemar avec une subtile louche pour Sidibé.

Tiémoué Bakayoko : 3,5

Une première période catastrophique, une seconde un tout petit peu plus conforme au nouveau statut d’international tricolore de Tiémoué Bakayoko. Pris de vitesse par la technique du milieu parisien, l’ancien Rennais a eu beaucoup de mal à imposer sa puissance physique. Et n’a que trop rarement été précis dans ses ouvertures.

Joao Moutinho : 3

La prestation de Joao Moutinho a mis en lumière le cruel manque de Fabinho, suspendu. Jamais dans le rythme, très timide à la récupération, le Portugais n’a jamais vraiment su se situer dans ce milieu de terrain. Un impact quasi nul dans la construction et dans les 30 derniers mètres. Moutinho revenait plutôt bien ces dernières semaines, il a de nouveau montré pourquoi Jardim le préférait sur le banc en première partie de saison.

A lire aussi >> Monaco-PSG: les buts de Draxler, Di Maria, Cavani et Lemar en vidéo

Thomas Lemar : 5,5 (remplacé par Irvin Cardona, 77e)

Sur son côté gauche, Thomas Lemar a réalisé une première période assez convaincante. Disponible, propre, l’ancien Caennais a été récompensé d'un joli but sur l’égalisation, avec une très belle frappe à l’entrée de la surface. Suffisant pour rehausser un peu sa note, puisque l’international français a disparu en seconde période, remplacé par le jeune Irvin Cardona (19 ans) en fin de rencontre.

Valère Germain : 3 (remplacé par Nabil Dirar, 62e)

Le capitaine de l’ASM n’a pas emmené ses partenaires dans son sillage. Malgré quelques duels aériens remportés face à la charnière centrale parisienne, Valère Germain a touché bien trop peu de ballons, et n’a pas réussi à se mettre en situation favorable. Un cruel manque de mobilité et une sortie prématurée pour Nabil Dirar à l’heure de jeu.

A lire aussi >> Monaco-PSG: quatre à la suite pour Paris, l'après-match en direct

Kylian Mbappé : 4

L’ascension expresse de Kylian Mbappé ne s'est pas poursuivie par un premier titre chez les pros pour sa première finale dans la peau d'un titulaire. L’attaquant le plus en vue de ces dernières semaines a provoqué, a tenté de déborder et de créer un déclic. Mais la défense parisienne l’a bien muselé, et Mbappé n’a eu aucune occasion à se mettre sous la dent. Le tout jeune international poursuit son apprentissage du plus haut niveau.

D.W