RMC Sport

Nice-Monaco: on vous emmène dans le bus pour tout savoir sur l'assistance vidéo

L'assistance vidéo fait son apparition en match officiel ce mardi en quarts de finale de Coupe de la Ligue. Avant Nice-Monaco, Pascal Garribian, le patron des arbitres, vous rappelle concrètement comment cela va se passer, et Jano Rességuié vous emmène dans le bus de contrôle pour un décryptage complet.

Après les barrages d'accession cet été, la vidéo fait son apparition en Coupe de la Ligue ce mardi, à l'occasion du quart de finale de Coupe de la Ligue entre Nice et Monaco. Le processus a été préparé minutieusement et Pascal Garibian, le patron de l'arbitrage français, vous en rappelle les grands principes.

>> Nice-Monaco: Favre pense que la vidéo "fout la pression aux arbitres"

"Il faut que le verdict soit irréfutable"

"Les situations sont contrôlées silencieusement en permanence, explique Pascal Garibian. Mais un revisionnage peut être organisé soit à la demande de l'arbitre, soit sur proposition de l'arbitre assistant vidéo. Si le ballon n'est pas en jeu, l'arbitre communiquera en mettant le doigt sur l'oreillette. Si on rentre dans un processus de revisionnage complet, il fera le signe de l'écran tv pour indiquer qu'on est dans une phase d'assistance vidéo. Il pourra aussi demander à voir les images lui-même. Si la vidéo doit corriger une décision, il faut que son verdict soit irréfutable."

>> Pour tout comprendre, suivez Jano Rességuié dans le bus d'Amaury Delerue, qui vous montre concrètement le processus

BFM Sport