RMC Sport

OM: "Honte", "manque de qualité", les mots durs de Villas-Boas après l'élimination

Après l'élimination de l'OM par Monaco ce mercredi (2-1), en 16es de finale de Coupe de la Ligue, André Villas-Boas a tiré la sonnette d'alarme et pointé du doigt la première période "honteuse" des Marseillais. Trois jours après la claque reçue contre le PSG (4-0) en Ligue 1... après une première période déjà catastrophique.

Il n'y aura pas de Coupe de la Ligue en forme de bol d'air et d'espoir de titre pour cet OM, déjà sevré de coupe européenne. Le club phocéen s'est incliné à Monaco ce mercredi (2-1), en 16es de finale, après avoir livré un match très compliqué. Notamment la première période.

En conférence de presse, après avoir assumé la responsabilité de la claque reçue contre le PSG dimanche en Ligue 1 (4-0), André Villas-Boas a cette fois pointé du doigt le contenu délivré par ses joueurs. Notamment avant la mi-temps... comme au Parc des Princes.

"On peut accepter la défaite contre Paris, pas celle-ci"

"La première période a été honteuse, admet le technicien portugais. On a beaucoup parlé à la mi-temps. On a dit que ce n'était pas possible de proposer cela. C'est incroyable de faire la comparaison entre la première et la deuxième période. C'est venu, mais trop tard dans le match. On cherche des réponses à cette première mi-temps."

Et pas question de sortir l'excuse du turn-over ou d'un système différent. "Ce n'est pas une question de système mais d'agressivité, estime le coach de l'OM. Je n'ai pas de réponse sur la première période. On doit trouver les réponses entre nous. Vu ce qu'on a proposé en deuxième, ce n'est pas physique. On peut accepter la défaite de Paris compte tenu de la qualité de l'adversaire. Mais pas celle-là contre Monaco. Je voulais gagner cette coupe, le groupe aussi. C'est une honte, d'autant que les supporteurs étaient là pour nous, de la première à la dernière minute. Maintenant, il faut le leur rendre."

"On parlera de tout ça entre nous"

Pas non plus l'excuse de la pression. "Il n'y a pas trop de pression pour les joueurs. Il manque un peu de qualité. Et c'est aux anciens de respecter les jeunes. Un jeune est sorti à la mi-temps alors qu'il avait fait un bon match (Marley Aké ndlr), s'agace-t-il. Mais il y avait besoin d'un peu d'expertise et d'expérience. On parlera de tout ça entre nous. Je ne suis pas le genre de coach qui remet en cause les joueurs publiquement."

A.Bo avec Y.P et J.O