RMC Sport

OM: un groupe d'Ultras appelle au boycott contre Strasbourg en Coupe de la Ligue

Le CU84, un groupe de supporters de l’OM, a décidé de boycotter le match de Coupe de la Ligue contre Strasbourg (19 décembre à 21h05) pour protester contre l’augmentation du tarif qui leur est habituellement réservé.

C’est un épisode supplémentaire qui illustre les relations parfois tendues entre la direction de l’OM et certains groupes de supporters marseillais. Le CU84 appelle au boycott du match de Coupe de la Ligue entre l’OM et Strasbourg (19 décembre à 21h05). La raison est simple. Le tarif abonnés a été fixé à cinq euros en virage pour cette rencontre, sauf pour les Ultras, pour qui le tarif s’élève à 15 euros. Cette sanction, sous forme d’augmentation du prix des billets, a été prise par l’OM en raison des nombreux fumigènes utilisés cette saison, lesquels ont engendré des amendes conséquentes pour le club.

L'OM applique les sanctions prévues

"Trois jours avant le début de saison, l’OM nous avait prévenus, lors d’une réunion à sens unique, d’une série de sanctions pour les groupes ‘déviants’ qui continueraient à allumer des fumigènes", rappelle le CU84. Prévenus, et conscients de ce que leur comportement pouvait engendrer, les supporters du groupe ultras n’ont pas tenu compte des avertissements du club. L’OM a donc exécuté les menaces en appliquant les sanctions prévues, soit en privant les groupes d’aides pour les déplacements (traditionnellement, le CU84 ne veut pas d’aides du club pour les déplacements), soit en augmentant les tarifs.

"Notre écoeurement est total !"

C’est donc la deuxième option qui a été retenue. "Notre écoeurement est total ", s'émeut le CU84 dans son communiqué. Les Ultras, qui viennent de subir deux huis clos partiels pour OM-Dijon et OM-Reims pour usage d’engins pyrotechniques, appellent donc au boycott d’OM-Strasbourg. "Soucieux de ne pas participer à cette mascarade, nous appelons l’ensemble de nos membres au boycott en n’achetant pas sa place pour OM-Strasbourg", précise le groupe de supporters. D’autres associations s’interrogent également et hésitent à prendre leur place (à cinq euros) par solidarité avec les Ultras.

-
- © -
QM avec FG