RMC Sport

PSG-Lille : la bière alcoolisée recalée par la mairie de Saint-Denis

Alors que la Ligue de Football Professionnel avait annoncé la vente de bière alcoolisée au Stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue ce samedi entre le PSG et Lille, la mairie de Saint-Denis a fait machine arrière dans un communiqué ce mercredi.

Le retour de la bière alcoolisée dans les stades français, un sujet qui déchaîne les passions. Début avril, la LFP (Ligue de Football Professionnel) annonçait qu’un accord avait été trouvé avec la mairie de Saint-Denis et la Préfecture pour commercialiser de la bière alcoolisée au Stade de France, lors de la finale de la Coupe de la Ligue ce samedi entre le PSG et Lille. Cette soirée devait ainsi servir de test dans l’optique d’une généralisation de la vente d’alcool dans d’autres enceintes, jusque-là interdite par la loi Evin de 1991. Elle devait permettre de centraliser la consommation d’alcool et d’éviter les troubles aux abords du stade.

Un pas en arrière

Ce mercredi, la mairie de Saint-Denis a coupé court à ce qui devait être un événement. Dans un communiqué, elle indique que la dérogation a été accordée par erreur à la LFP : « La loi Evin stipule que la vente comme la distribution d'alcool "est interdite dans les stades, dans les salles d'éducation physique, les gymnases et, d'une manière générale, dans tous les établissements d'activités physiques et sportives". La Ligue de football professionnel (organisatrice de la L1) a sollicité la Mairie pour obtenir une dérogation en vue de vendre de l’alcool lors du match (PSG-Lille ) du 23 avril. (...) (L’autorisation) n’est en rien conforme aux valeurs et à aux principes défendus par les élus dionysiens. La municipalité reste profondément attachée au principe excluant la présence d’alcool dans les stades lors des rencontres sportives. Elle continuera à le défendre comme c’est habituellement le cas. »

La LFP prise pour cible

En plus de faire machine arrière, la municipalité en a profité pour dénoncer la promotion de cet arrêté préfectoral faite par la Ligue, consciente de l’impact financier. « Un manque d’attention dans le fonctionnement administratif, a conduit à la prise d’un arrêté en ce sens le 19 février 2016. Dans la foulée, la LFP a engagé une importante communication, utilisant cette décision pour alimenter le lobbying qu’elle mène historiquement contre la loi Evin. La motivation de la LFP est avant tout économique. »
Mais cette dernière a répliqué dans l'après-midi via un communiqué, tout en refusant de commenter ce dysfonctionnement, résignée. "La LFP regrette que la Finale de la Coupe de la Ligue, qui est un événement festif, populaire et familial, soit affectée par une erreur administrative et un manque d’attention des services de la Ville de Saint-Denis." Les supporters du PSG et du LOSC se retrouveront tout de même samedi soir, sans alcool au stade… à moins qu’ils n’en trouvent en loges.