RMC Sport

Coupe des Confédérations: l’Allemagne assure, le Chili accroché mais qualifié

L'Allemagne tranquille contre le Cameroun

L'Allemagne tranquille contre le Cameroun - AFP

Le champion du monde allemand a déroulé contre le Cameroun (3-1) ce dimanche pour rejoindre les demi-finales. Dans le même temps, le Chili s’est fait quelques frayeurs face à l’Australie (1-1), mais valide lui aussi son billet pour le dernier carré.

On connaît désormais les affiches des demi-finales de la Coupe des Confédérations. Après les qualifications du Portugal et du Mexique ce samedi, l’Allemagne et le Chili ont suivi le mouvement ce dimanche lors de la dernière journée du groupe B. Place donc à Mexique-Allemagne et Portugal-Chili la semaine prochaine.

 L’Allemagne déroule face au Cameroun

Favori dans cette rencontre et déjà presque assuré de la qualification, le champion du monde en titre avait largement fait tourner pour affronter le champion d’Afrique. Sans pour autant impacter le rendement de la Mannschaft. Une victoire sans frayeur face au Cameroun (3-1) grâce à des buts de Demirbay, sur un magnifique décalage du capitaine Draxler, et un doublé de Werner. Seul point négatif pour Joächim Löw: l’erreur de son gardien Ter Stegen sur la réduction de l’écart d’Aboubakar alors que les Lions Indomptables évoluaient à 10 après le carton rouge reçu par Mabouka.

A lire aussi >> Coupe des Confédérations: le Portugal facile, la Russie éliminée

L’Australie a fait trembler le Chili

Une victoire par deux buts d’écart et l’Australie créait la surprise. Mais le Chili a su se reprendre et valider sa place en demie (1-1). Dans un match très ouvert, les Socceroos ont eu plusieurs fois l’occasion de prendre le large après le joli but de Troisi après une mauvaise relance de Bravo. Finalement, le champion d’Asie a vu son aventure russe se terminer après l’égalisation de Rodriguez au cœur de la seconde période. Deuxième à cause de ce match nul, les Chiliens devront donc affronter le Portugal ce mercredi.

A lire aussi >> Coupe des Confédérations: quand l’entraîneur du Mexique insulte l’adjoint néo-zélandais

D.W