RMC Sport

Coupe du monde 2019: Le parcours des Bleues vers une éventuelle finale

L’équipe de France connaît la composition de son groupe pour la Coupe du monde 2019 qu’elle ambitionne de remporter. Si le début de parcours est plutôt abordable, cela pourrait se corser à partir des quarts de finale.

L’équipe de France féminine a été plutôt épargnée par le tirage au sort de la phase de groupe de la Coupe du monde féminine (du 7 juin et 7 juillet 2019), ce samedi. Si les Bleues terminent premières de leur groupe, elles affronteraient l’une des quatre meilleurs troisièmes en huitièmes de finale de la compétition. Ce serait face à une représentante du groupe C (Australie, Italie, Brésil ou Jamaïque), D (Angleterre, Ecosse, Argentine ou Japon) ou E (Canada, Cameroun, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas). 

Les Etats-Unis dès les quarts? 

Un parcours a priori abordable. La suite pourrait en revanche se compliquer. Après un rectificatif de dernière minute de la Fifa dans la calendrier, les Bleues pourraient retrouver les Etats-Unis, championnes en titre et n°1 mondiales, dès les quarts de finale si ces dernières terminent premières de leur groupe. Jusqu'à vendredi pourtant, les Bleues devaient en effet croiser la route du vainqueur du huitième qui opposera le deuxième du groupe B (Allemagne, Chine, Espagne ou Afrique du Sud) contre le deuxième du groupe F (Etats-Unis, Thaïlande, Chili ou Suède). 

Diacre: "Sur un match, tout peut passer"

Ce changement (toujours pas pris en compte sur le site officiel de la compétition) complique donc sérieusement la tâche des joueuses de Corinne Diacre. "Si on finit premier, on peut potentiellement tomber contre les Etats-Unis en quarts de finale, c’est comme ça, a-t-elle déclaré. Si on veut aller loin dans la compétition, il va falloir battre les équipes même si elles nous sont supérieures. Sur un match tout peut se passer."

Une revanche face à l'Angleterre en demie?

La demi-finale pourrait offrir des retrouvailles avec l’Angleterre, à condition que ces dernières terminent premières de leur groupe (que Laure Lepailleur, membre de la Dream Team RMC, voit comme l’un des plus relevés). Les Anglaises avaient en effet éliminé les Bleues en quarts de finale du dernier Euro 2017 (1-0). Ce qui avait provoqué l’éviction d’Olivier Echoufani et la nomination de Corinne Diacre.