RMC Sport

Coupe du monde 2022: Ibrahimovic confie avoir frappé intentionnellement Azpilicueta

L’attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic persiste et signe, César Azpilicueta méritait le terrible coup d’épaule que lui a asséné l’attaquant milanais. Si c’était à refaire, il recommencerait, assure-t-il au Guardian.

Après avoir privé l’Italie du Mondial en 2018, sans Zlatan Ibrahimovic, la Suède n’est pas parvenue à se qualifier directement pour la prochaine Coupe du monde 2022 avec lui, et devra en passer par les barrages. Le vétéran de l’AC Milan n’est entré en jeu qu’en fin de match contre l’Espagne (0-1) et n’a que très peu touché le ballon.

Ibrahimovic s’est illustré dans un autre domaine, brutal, celui de la violence gratuite. Sur un corner disputé en fin de match, dans le temps additionnel, alors que l’Espagne venait de marquer le but de sa qualification, Zlatan a chargé Azpilicueta dans le dos, à l’épaule, écopant logiquement d’un avertissement mérité, pour un geste qu’il assume.

Ibrahimovic: "J'espère qu'il comprend maintenant"

Car contrairement à ce qu’il avait laissé entendre sur le coup, son geste était bien prémédité, ce qu’il a confirmé au Guardian: "L'autre jour, en équipe nationale, j'ai frappé Azpilicueta, at-il raconté au journal. Je l'ai fait exprès. Je n'ai pas honte de le dire parce qu'il a fait quelque chose de stupide à mon coéquipier. C'était stupide mais je l'ai quand même fait pour qu'il comprenne: 'Putain, tu ne fais pas ça. Tu n'as pas les couilles de le faire contre moi. Mais je vais te montrer ce qui se passera si tu le fais avec moi'. C'est pour ça que je l'ai fait."

Azpilicueta a-t-il réagi après le match, qui a scellé la qualification de l'Espagne pour la Coupe du monde, devant la Suède ? "Qu'est-ce qu'il peut dire ? Il ne le dira pas à moi mais il le dira à mon coéquipier - qui ne fera rien parce qu'il est trop gentil. Ce n'était pas une bonne chose de ma part, mais je l'aurais quand même fait. Je suis comme ça. Je n'ai pas honte de le dire." Résultat des courses, Ibrahimovic ne participera pas au premier match des barrages au Mondial 2022, en raison du carton jaune qui le suspend pour cette rencontre cruciale.

"Il ne s'agit pas du fait de manquer les play-offs. Il s'agit de lui faire comprendre qu'on ne se moque pas d'une personne allongée (au sol), insiste Zlatan Ibrahimovic. On n'attaque pas un chien qui ne parle pas. On attaque celui qui est capable de faire quelque chose. C'est trop facile de s'en prendre à mes coéquipiers qui ont 20 ans et sont des gars très gentils. J'espère qu'il comprend maintenant."

QM