RMC Sport

Coupe du monde 2022: l'exploit du Maroc, qui s'offre l'Espagne aux tirs au but et se qualifie pour ses premiers quarts

Le Maroc s'est offert l'Espagne ce mardi en 8e de finale de la Coupe du monde (0-0, 3 tab à 0). Les Lions de l'Atlas se qualifient pour les quarts d'une Coupe du monde pour la première fois de leur histoire.

Cette sélection marocaine écrit sa légende. Ce mardi, les Lions de l'Atlas ont battu l'Espagne en 8e de finale de la Coupe du monde et se sont qualifiés pour les premiers quarts de finale d'un Mondial de leur histoire (0-0, 3 tab à 0). Au terme d'une séance de tirs au but au cours de laquelle la Roja n'a pas réussi à faire trembler les filets (poteau de Sarabia, deux arrêts de Yassine Bounou devant Carlos Soler et Sergio Busquets), le Maroc fait tomber un deuxième cador après avoir déjà battu la Belgique en poule.

>> Revivez Maroc-Espagne (0-0, 3 tab à 0)

Pour son premier 8e de finale en Coupe du monde depuis 1986, le Maroc a été à la hauteur de l’évènement. Fidèle à sa réputation, l’Espagne a pris le contrôle du tempo du match (77% de possession sur l’ensemble de la rencontre), mais les champions du monde 2010 ont dû faire face à un bloc marocain extrêmement bien organisé. Avant la pause, les meilleures occasions ont clairement été pour les Lions de l’Atlas avec Noussair Mazraoui (33e) et Nayef Aguerd (42e).

Trois tirs cadrés en cumulé lors des 90 premières minutes

Au retour des vestiaires, les Espagnols ont continué de confisquer le ballon, sans mettre en difficulté la défense marocaine, qui n’avait concédé qu’un seul but sur ses sept derniers matchs avant ce 8e de finale. Au final, ce match couperet s'est rapidement crispé face à la domination stérile des hommes de Luis Enrique (deux tirs cadrés à un en 90 minutes).

En fin de match, la Roja a accéléré et Alvaro Morata a fait passer deux frissons dans la défense des Lions de l'Atlas: d'abord sur un centre-tir qui passe juste devant le but de Yassine Bounou sans être repris par l'un de ses coéquipiers (82e), puis sur une tête non cadrée alors qu'il était seul au second poteau sur un coup franc de Carlos Soler (90+1). Au bout du temps additionnel, Bounou a sorti un autre coup franc vicieux de Dani Olmo pour permettre à son équipe de ne pas tout perdre (90+5).

Privés d'Aguerd, symbole de la resistance et de la solidité marocaine depuis le début de la rencontre mais sorti touché à la cheville à la 84e minute, les coéquipiers de Hakim Ziyech ont encore reculé d'un cran lors de la prolongation, se contentant de défendre à onze dans leur partie de terrain pour essayer de surprendre l'Espagne sur un jeu de transition.

Sarabia a trouvé le poteau à la 120e+3

Et cette stratégie a failli payer à la 104e minute, quand Walid Cheddira, parfaitement servi par Azzedine Ounahi s'est frayé un chemin dans la surface espagnole avant de buter sur Unai Simon. Mais, dans une rencontre aussi fermée et malgré un poteau trouvé par Pablo Sarabia sur une reprise dans un angle fermé à la 120e+3, la décision ne pouvait que se faire aux tirs au but.

En quart de finale, samedi à 16 heures, le Maroc affrontera le vainqueur de la rencontre entre le Portugal et la Suisse (ce mardi à 20h). Avant, pourquoi pas, de croiser la route de l’équipe de France dans une éventuelle demi-finale.

F.Ga