RMC Sport

EN DIRECT - Maroc-Espagne: résultat et résumé

Luis Enrique après l'élimination de l'Espagne au Mondial 2022
  • R. Saïss (90')

  • A. Laporte (76')

1

MAR

0

0

1

ESP

TAB : 3 - 0

Après une énorme bataille qui aura duré 120 minutes, le Maroc se qualifie pour la première fois de son histoire en quarts de finale de la Coupe du monde ! L'Espagne quitte la compétition par la petite porte (0-0, 3-0 TAB).

Possession

%

MAR

23.2%

ESP

76.8%

Tirs cadrés

MAR

2

ESP

1

Passes

MAR

305

ESP

1019

Duels Gagnés

MAR

60

ESP

49

Fautes Commises

MAR

15

ESP

14

Arrêts

MAR

1

ESP

2

Espagne: Luis Enrique bientôt viré?

Luis Enrique en danger? En Espagne, la presse s'interroge autour de la continuité ou du licenciement à venir du sélectionneur, après l'élimination contre le Maroc. D'après les informations de la Cadena SER, il n'y a pas de consensus à la Fédération autour du potentiel remplacement de Luis Enrique. Mais le jeu proposé par la Roja au Mondial a déçu. A la Fédération - comme chez bon nombre de supporters d'ailleurs - on réclame plus de mordant offensivement. Ce qui pourrait coûter sa place à l'ancien coach du Barça.

La presse espagnole KO

La presse espagnole accuse le coup ce mercredi au lendemain de l’élimination de la Roja en huitièmes de finale de la Coupe du monde par le Maroc (0-0, 3 tab 0).

Comme en 2018, l’aventure de l’Espagne s’arrête en huitième de finale de la Coupe du monde. Après la Russie il y a quatre ans (1-1, 4 tab 3), la Roja est encore tombée aux tirs au but face au Maroc (0-0, 3 tab 0). Et la presse espagnole accuse le coup ce mercredi matin après les promesses de la phase de poule, débutée par un carton contre le Costa Rica (7-0). "La Coupe du monde est grande pour nous", constate Marca pour qui les Espagnols ont été "éliminés d’un tournoi où ils sont passés de tout à rien".

>>> Retrouvez toute la revue de presse par ici

Le très bel hommage des lions de l'Atlas à Nouri

Dans la folie des célébrations de leur qualification historique en quarts de finale de la Coupe du monde, les joueurs du Maroc n’ont pas oublié un homme, mardi soir. Tout le groupe a ainsi pris la pose autour du maillot floqué du numéro 34 et du nom d’Abelhak Nouri, grand espoir du football néerlandais d’origine marocaine, victime d’un malaise cardiaque lors d’un match de préparation avec l’Ajax Amsterdam en juillet 2017. Cela a causé de graves lésions cérébrales au jeune milieu de terrain, âgé de 20 ans au moment des faits.

>> Toutes les infois sur l'hommage des joueurs marocains par ici

Le seum de Rodri: "Le Maroc n'a rien absolument proposé"

Aligné en défense centrale pendant la Coupe du monde, Rodri a eu du mal à encaisser l'élimination de l'Espagne face aux Lions de l'Atlas.

"C’est dur, c’est dur de se consoler quand tu donnes tout, quand tu travailles autant, et vous savez… sans leur manquer de respect, le Maroc n’a absolument rien proposé! Dans le jeu ils n’ont rien fait, a pesté l'international espagnol face à la presse. Ils ont simplement attendu les contres. Ils sont restés bien en place derrière. Et ils ont essayé de nous contrer."

Et d’exprimer sa frustration après un match globalement dominé par la Roja: "Nous on a essayé de faire quelque chose mais cela n’a rien donné. C’est très frustrant, je pense que l’on méritait de marquer au moins un but car j’estime qu’on aurait dû passer en quarts de finale c’est mon opinion."

Avec Florent Germain au Qatar

La joie des Marocains sur les Champs-Elysées

Luis Enrique prend la responsabilité de la séance de tirs au but catastrophique

Luis Enrique en conf de presse: "La responsabilité (pour les tirs au but) est toute mienne puisque j'ai choisi les trois premiers tireurs, ceux que je considère comme les meilleurs spécialistes, et ils ont choisi le reste. Mais nous n'avons même pas atteint le quatrième tireur. Bono est un gardien spectaculaire."

>>> L'Espagne est d'ailleurs entrée dans l'histoire des pires tirs au but du Mondial

Soutenu par ses joueurs, Luis Enrique entretient le flou sur son avenir

En zone d’interviews, plusieurs joueurs de la Roja ont apporté leur soutien à leur sélectionneur. Dani Olmo, Rodri, et Ferran Torres notamment ont été questionnés sur l’avenir de Luis Enrique et ils ont répondu qu’ils étaient à fond derrière lui et qu’ils espéraient qu’ils poursuivrait son rôle à la tête de la sélection. Luis Enrique a déclaré que ce n’était pas le moment d’en parler et qu’il ferait un point à ce sujet la semaine prochaine avec le président de la Fédération.

"Il y a du temps maintenant avant de revoir l'équipe nationale espagnole sur le terrain, a-t-il ajouté en conf de presse. Mon contrat va expirer, mais je me sens bien dans l'équipe nationale, avec la Fédération et le président. Si cela ne tenait qu'à eux, je resterais ici toute ma vie. Mais ce n'est pas le cas. Je dois réfléchir calmement à ce qui est le mieux non seulement pour moi mais aussi pour l'équipe nationale."

Les supporters marocains de France sur les Champs-Elysées

Des centaines de supporters du Maroc se sont rendus sur les Champs-Elysées, où l'on peut entendre un concert de klaxons. Un très gros dispositif policier a été mis en place, avec de nombreux camions de CRS.

La célébration "pingouin" de Hakimi en hommage à Mbappé après sa panenka victorieuse

Achraf Hakimi a envoyé le Maroc en quart de finale de la Coupe du monde en transformant d’une panenka le tir au but décisif ce mardi contre l’Espagne (0-0, 3 tab à 0). Pour célébrer, le latéral parisien a utilisé une danse qui est un hommage direct à son coéquipier au PSG, Kylian Mbappé.

>> Toutes les infos sur cette célébration ici.

Boufal: "Cette victoire appartient à tous les peuples arabes, et tous les peuples musulmans"

Sofiane Boufal au micro de beIN Sports: "On vient d'écrire l'histoire, les émotions qu'on a eues durant ce match sont incroyables. On aimerait remercier tous les supporters marocains à travers le monde pour leur soutien. Cette victoire appartient à tout le peuple marocain, tous les peuples arabes, et tous les peuples musulmans du monde."

Plus d'informations ici.

Bounou et Regragui portés en triomphe par les Marocains

Walid Regragui a été l'architecte de cette qualificaiton historique du Maroc pour les quarts de finale. Mais le héros du match se nomme bien Yassine Bounou. Le gardien des Lions de l'Atlas a sorti deux tentatives espagnoles lors de la séance de tirs au but. Après la victoire, le sélectionneur et le portier ont été portés en triomphe par le reste des joueurs marocains.

Le Maroc à un match d'écrire l'histoire du foot africain

Victorieux de l'Espagne, le Maroc affrontera le Portugal ou la Suisse lors de son quart de finale. Il faut attendre ce mardi soir pour connaître le non de l'adversaire des Lions de l'Atlas.

Avec une nouvelle victoire le Maroc deviendra la première équipe africaine en demi-finale du Mondial.

"On voulait écrire l'histoire", la fierté de Saïss

Romain Saïss a réagi à la qualificaiton du Maroc face à l'Espagne ce mardi lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022.

"On voulait écrire l'histoire, on a envie de continuer à repousser nos limitse. On est très respectueux des consignes et du plan de jeu. C'est magnifique de voir tout le monde travailler comme cela sur le terrain, a savouré le défenseur au micro de beIN Sports. On est heureux pour tous les Marocains. On savait que cela allait être un match compliqué. Il fallait se sacrifier. On a serré les dents, on sera encore là en quarts de finale."

"On a été énorme", savoure Regragui

Le sélectionneur du Maroc Walid Regragui au micro de beiN Sports : "C’est historique pour le Maroc, pour l’Afrique. Je crois que depuis 2010 personne n’avait atteint les quarts. Sur le plan tactique on a été énorme, on n’a rien laissé aux Espagnols, on a beaucoup couru aussi. L’important était de montrer un beau visage, de ne pas avoir de regrets. Et après c’est les tirs au but... Il faut un peu de chance, mais on savait qu’on avait l’un des meilleurs gardiens au monde. Les joueurs sont prêts à mourir pour le pays. On ne sait pas contre qui on va jouer en quart, mais on en veut pas s’arrêter là. On est en mission. On va savourer, mais à partir de demain on se remet au boulot. Il faut être ambitieux."

Mbappé félicite Hakimi et sa célébration pingouin

Auteur du tir au but vainqueur pour le Maroc, Achraf Hakimi a célébré en faisant le pingouin. Une dédicace à son pote du PSG Kylian Mbappé.

Après lui avoir rendu visite ce lundi à Doha, l'attaquant français n'a pas manqué de féliciter son ami sur les réseaux sociaux avec un émoji pingouin...

La panenka de Hakimi

Achraf Hakimi a inscrit le tir au but vainqueur du Maroc face à la Roja. Le latéral droit du PSG et des Lions de l'Atlas s'est même permis de conclure avec une panenka face à son deuxième pays (il est né à Madrid).

Le Maroc se qualifie pour la première fois pour les quarts de finale !

Les Marocains sont délivrés ! Après 120 minutes exceptionnelles d'abnégation, les Lions de l'Atlas se qualifient pour la première fois de leur histoire pour les quarts de finale de Coupe du monde !

Hakimi délivre le Maroc d’une sublime panenka !

C'est exceptionnel ! Le Maroc se qualifie avec ce dernier pénalty parfaitement transformé par Achraf Hakimi !

TAB manqué

Bounou écarte le pénalty de Busquets !

La catastrophe se poursuit pour l'Espagne ! Après Sarabia et Soler, Busquets ne parvient pas à tromper Bounou.

TAB manqué

Benoun se heurte à Unai Simon

Le Maroc manque l'occasion de mener 3-0 ! Benoun frappe côté gauche, c'est aussi celui choisi par Unai Simon.

TAB manqué

Soler manque aussi son pénalty !

Après Sarabia, Soler loupe aussi le coche ! Les deux joueurs du PSG mettent l'Espagne dans une position très inconfortable.

TAB réussi

Ziyech pour le 2-0 !

Le Maroc creuse l'écart grâce à Ziyech ! Grosse frappe en plein milieu des cages, ça fait mouche.

TAB manqué

Le poteau pour Sarabia !

Sarabia est le premier tireur espagnol et touche le poteau droit de Bounou ! Le Maroc prend les devants dans cette séance. 1-0 !

TAB réussi

Sabiri lance bien le Maroc

Sabiri est le premier à s'élancer devant Unai Simon. C'est transformé par le milieu offensif marocain. 1-0 !

TAB

Le Maroc va frapper en premier

Saïss a décidé que le Maroc allait débuter cette séance de tirs au but. Les choix vont être importants du côté des tireurs.

TAB

Le Maroc et l’Espagne vont se départager aux tirs au but

Place désormais à la séance de tirs au but dans ce Espagne-Maroc ! La pression ne redescend pas.

120+3’

Le poteau pour Sarabia !

Oh l'énorme occasion pour l'Espagne au finish ! Sarabia est trouvé au deuxième poteau et envoie une frappe qui touche le poteau gauche de Bounou !

120+2’

El Yamiq repousse le danger

On l'a presque vu dedans ! Finalement, la déviation d'El Yamiq fuit le cadre. Le danger est repoussé.

120+1’

3 minutes de temps additionnel

Trois dernières minutes de jeu avant une séance de tirs au but. L'occasion de voir une dernière tentative espagnole ou marocaine ?

120’

Un changement défensif pour le Maroc

Ounahi laisse sa place à Benoun, un nouveau défenseur central pour le Maroc pour tenir bon.

118’

Nico Williams laisse sa place à Sarabia

Luis Enrique prépare déjà la séance de tirs au but. Nico Williams laisse sa place à Pablo Sarabia, plus expérimenté dans l'exercice.

116’

Les organismes au bout du rouleau

Beaucoup de joueurs se tiennent les genoux, ça se joue désormais au mental après plus de 115 minutes de jeu.

115’

Cheddira loupe le coche

Lancé en profondeur, l'attaquant marocain part mais en oublie le ballon. Sa conduite de balle est mauvaise. Dommage pour les Lions de l'Atlas.

112’

Saïss s’écroule, nouveau coup dur pour le Maroc

Le défenseur du Besiktas se plaint derrière la jambe. Ça semble être un claquage musculaire mais l'ancien d'Angers et de Clermont veut continuer et est strappé sur le bord de la pelouse.

111’

Plus de 200 ballons touchés par Rodri

Toujours sur le terrain sur cette prolongation, Rodri est un aimant à ballons. Le joueur de City en atouché 216, un chiffre stratosphérique.

108’

Hakimi multiplie les courses

La latéral droit du PSG est increvable, à l'image du Maroc. Malgré les entrées de Baldé et Fati, le Marocain tient bon face aux deux Barcelonais.

106’

La chandelle d’entrée de Sabiri

Ça ne rentre pas alors pourquoi pas tenter un lob de 50 mètres ? Dès le coup d'envoi de la deuxième mi-temps de cette prolongation, Sabiri tente de frapper. Ça passe toutefois largement au-dessus, c'était plutôt pour les pigeons de l'Education City Stadium.

105’
Mi-temps

La mi-temps de cette prolongation sifflée !

Les premières quinze minutes se sont écoulées. Plus qu'un quart d'heure pour faire la différence pour les deux équipes.

105’

L’énorme occasion pour Cheddira !

Oh l'énorme occasion pour le Maroc ! Cheddira se retrouve dans la surface face à Unai Simon. Sa frappe ne parvient pas à tromper le portier espagnol, sur la trajectoire du ballon.

104’

Rodri tente sa chance de loin

Aveu d'impuissance ? Rodri tente sa chance de trente mètres mais sa frappe passe largement au-dessus. L'Espagne s'en remet à ses défenseurs pour tenter de percer le coffre marocain.

103’

Erreur de compréhension entre Bounou et El Yamiq

La défense marocaine continue de tenir bon. Sur un ballon a priori anodin, Bounou et El Yamiq ne se comprennent pas. La mésentente crée du danger pour les Lions de l'Atlas, sans conséquence toutefois.

100’

L’Espagne continue de pousser

Les assauts déferlent sur les cages marocaines. Les Espagnols accélèrent sur ces dernières minutes. Luis Enrique donne le ton depuis le banc.

98’

Fati pour débloquer la partie ?

Ansu Fati fait son entrée à la place de Dani Olmo. Ça pourrait aussi s'animer sur le côté gauche maintenant pour l'Espagne. Alejandro Baldé remplace aussi Alba.

97’

Nico Williams a des fourmis dans les jambes

L'ailier droit de Bilbao semble être le seul atout pour apporter le danger. Il dribble Saïss et enveloppe un bon centre dans la boîte pour Morata, un peu trop en retrait pour le reprendre.

95’

Le Maroc croit en ses chances

Ziyech essaye de lancer Walid Cheddira dans la surface, mais la défense espagnole. Elle continue d'afficher des fébrilités toutefois.

92’

Un sixième changement permis des deux côtés

Les deux sélectionneurs ont opéré tous les changements à leur disposition dans le temps réglementaire. Pour ces prolongations, un sixième changement est permis.

91’

C’est reparti !

Le coup d'envoi de la prolongation est donnée, tout reste à faire entre le Maroc et l'Espagne. On est parti pour deux fois 15 minutes.

Prolongations

Place aux prolongations !

Le temps réglementaire est terminé ! 0-0 entre le Maroc et l'Espagne qui vont se disputer un billet pour les quarts de finale en prolongations.

90+5’

L’arrêt spectaculaire de Bounou !

Sur un coup-franc fuyant d'Olmo, Rodri laisse passer devant lui et l'Espagne croit tromper Bounou. Le gardien de Séville sort un arrêt miraculeux !

90+2’

Unai Simon se fait peur

Le gardien de l'Espagne est pressé par Ezzalzouli et se fait très peur. Finalement le danger est écarté. La boulette n'était pas loin.

90+1’

5 minutes de temps additionnel

Cinq minutes de plus avant une éventuelle prolongation et les Espagnols tentent encore de trouver la faille. La tête de Morata passe au-dessus.

89’

Vers une prolongation dans ce Maroc-Espagne ?

Les minutes défilent et on s'oriente de plus en plus vers une prolongation dans ce Maroc-Espagne. Encore quelques minutes à tenir pour les Lions de l'Atlas.

87’

Ounahi et Hakimi combinent, ça sort finalement...

Les deux pensionnaires de la Ligue 1 tentent de dynamiser le côté droit mais dans les dernières minutes, ça manque de précision techniquement.

85’

Standing ovation pour Aguerd, touché à la cheville

Gros coup dur pour le Maroc qui perd Aguerd. Le roc défensif, auteur d'un match XXL, quitte la place à cause d'une gêne à la cheville droite.

83’

Aguerd grimace et va laisser sa place

Du changement dans la défense marocaine. Mazraoui a laissé sa place, Aguerd va aussi être remplacé alors que l'ex-Rennais grimace.

81’

Nico Williams dynamite le jeu

L'ailier virevoltant de Bilbao fait un bien fou à l'Espagne. Il trouve le décalage et sert Morata. La frappe de l'attaquant de la Roja passe devant Bounou, grosse alerte sur les cages du Maroc.

79’

Les petites erreurs techniques se multiplient

Le dernier quart d'heure de la partie est entamé et les organismes s'épuisent de plus en plus. Le Maroc a beaucoup donné et joue le match parfait féfensivement mais les petites lacunes techniques se multiplient dans ces dernières minutes.

77’
Carton jaune

Laporte voit jaune

En retard, Laporte essuie son crampon sur Hakimi. Le défenseur de City écope logiquement d'un carton jaune.

76’

Le ballon confisqué, le Maroc retranché

Le Maroc est retranché dans ses derniers mètres sur cette fin de match mais le bloc de Walid Regragui tient bon. La Roja continue de faire circuler le ballon mais a du mal à trouver les espaces.

74’

Un dernier quart d’heure enflammé ?

Les deux équipes se découvrent de plus en plus alors que le temps file. À moins de vingt minutes de la fin du temps réglementaire, toujours 0-0 entre le Maroc et l'Espagne.

71’

L’Espagne cherche toujours la faille

La Roja fait circuler le ballon comme elle en a l'habitude. Ça manque d'un brin de créativité toutefois puisque la défense marocaine est bien organisée.

69’

Aguerd s’impose devant Morata

Morata a remplacé Asensio et ne met pas longtemps à se distinguer. Le joueur de l'Atleti emporte le ballon avec le pied gauche mais se heurte à un mur : Nayef Aguerd. Impérial.

66’

Boufal laisse sa place

Le Maroc joue aussi la carte du sang frais. Le jeune Abde Ezzalzouli prend la place de Boufal, pourtant très remuant.

65’

Soler a remplacé Gavi

Cette courte pause, Luis Enrique en a profité. Premier changement côté espagnol avec l'entrée de Carlos Soler à la place du jeune Gavi.

64’

Grosse béquille pour Alba

Alors qu'il fait le mur pour stopper Ziyech, Alba se prend l'ailier de Chelsea en pleine face. Genou contre genou douloureux pour le latéral gauche du Barça. Petite interruption de jeu qui permet aux joueurs de souffler un peu.

Une ambiance des grands matchs

Contrairement aux autres huitièmes de finale, ce Maroc-Espagne agite les foules. Le public marocain est chaud bouillant au Al Thumama Stadium ! Le douzième homme pour les Lions de l'Atlas.

60’

Toujours 0-0 à l’heure de jeu

Les Marocains tiennent tête à l'Espagne. À l'heure de jeu, le score est toujours nul et vierge et les Lions de l'Atlas ont eu autant d'occasions que la Roja.

59’

Pedri s’agace

Le milieu du Barça décroche pour construire le jeu mais Amrabat ne le lâche pas. Accroché, le joueur de 20 ans se plaint à l'arbitre de ne pas être assez protégé.

56’

Hakimi se rattrape bien

Le défenseur du PSG commet une petite erreur technique qui permet à Dani Olmo de gagner des mètres et d'arriver aux abords de la surface. Il se rattrape bien et bouscule à la régulière le joueur de Leipzig à l'épaule.

54’

Du changement à venir pour l’Espagne ?

Alvaro Morata et Carlos Soler intensifient leur échauffement. Luis Enrique pourrait bien procéder à quelques ajustements pour tenter de trouver la faille dans ce deuxième acte.

52’

Le Maroc ne change pas ses intentions

Comme en première mi-temps, les Marocains continuent de défendre avec l'espoir de contrer cette équipe espagnole à la récupération.

50’

Ziyech et En-Neysri s’emmêlent les pinceaux

Ziyech réalise un superbe travail sur le côté droit. L'appel dans l'axe de En-Neysri libère de l'espace pour Boufal côté gauche mais l'Angevin est oublié. Ziyech préfère tenter une passe très compliquée dans l'axe. Dommage pour les Marocains.

47’

Mazraoui ceinture Ferran Torres

Pas de répit pour le Maroc qui doit rapidement se remettre dans la partie. Ferran Torres accélère et glisse le ballon entre les jambes de Mazraoui qui s'en remet aux mains pour stopper l'ailier du Barça.

46’

C’est reparti !

Le jeu reprend, c'est parti pour cette deuxième mi-temps. Aucun changement à noter dans les deux camps.

Mi-temps

C’est la pause, le Maroc et l’Espagne dos à dos (0-0)

C'est la mi-temps, le Maroc tient bon face à une Espagne qui peine à se montrer dangereuse. Toujours 0-0 entre les deux équipes. Les Lions de l'Atlas tiennent bon.

45’

Aguerd touché au genou ?

Longtemps touché au genou, Nayef Aguerd a retrouvé un niveau splendide sur ce début de compétition mais le défenseur marocain se retouche cette zone de la jambe. Plus de peur que de mal ? Ce sera à surveiller.

43’

Le Maroc continue d’attaquer

Portés par un public en feu, les Marocains continuent d'aller de l'avant. Mazraoui centre en direction de Ziyech qui remise. Le danger est écarté, l'Espagne peut respirer.

42’

La tête d’Aguerd s’envole

Le Maroc met le feu dans la défense espagnole. Boufal travaille sur le côté gauche et enveloppe un bon centre pour Aguerd. La tête de l'ancien rennais passe au-dessus. Grosse occasion pour Les Lions de l'Atlas !

40’

Hakimi à la régulière

Après un bon mouvement, Dani Olmo est trouvé à gauche et tente de déborder. Hakimi s'interpose et signe une bonne intervention. Sortie de but et dégagement à venir de Bounou.

38’

La Roja cherche toujours la brèche

Les Espagnols comment un peu à s'agacer face au bloc marocain. Si le ballon circule dans les pieds de la Roja, l'équipe de Luis Enrique peine encore à trouver des solutions pour inquiéter les Marocains.

35’

Ounahi accroché, le Maroc va pouvoir respirer

Les Espagnols n'ont pas tardé à répliquer après cette première alerte lancée par Mazraoui. Ferran Torres puis Dani Olmo, l'attaque de Roja tente de secouer la défense marocaine qui tient bon. Faute sur Ounahi, les Marocains vont pouvoir se dégager.

32’

La première frappe cadrée est marocaine !

Après une bonne récupération dans les trente mètres espagnols, Mazraoui tente sa chance dans l'axe. Le pensionnaire du Bayern envoie une lourde frappe mais Unai Simon s'interpose en deux temps. Première frayeur pour l'Espagne.

31’

Amrabat soulage le Maroc

La demi-heure est passée, toujours 0-0 entre le Maroc et l'Espagne. Les Lions de l'Atlas remettent un peu le pied sur le ballon, souvent confisqué par les Espagnols. Amrabat fait du bien au milieu comme il a pris l'habitude de le faire depuis le début de la compétition.

29’

Le Maroc doit resserrer les lignes

Les situations offensives se multiplient pour l'Espagne dans un temps fort. Le Maroc tient bon pour le moment mais les hommes de Walid Regragui doivent retrouver le calme qu'ils avaient il y a quelques minutes.

27’

Les espaces se créent pour l’Espagne

Dans la foulée de la grosse alerte, Marco Asensio est trouvé dans la profondeur. Le joueur du Real décoche une frappe dans un angle un peu fermé. Ça vient se loger dans le petit filet extérieur gauche de Bounou.

25’

Grosse alerte pour le Maroc, Gavi hors-jeu

Bounou est très responsabilisé à la relance depuis le début du match. Le gardien marocain envoie un ballon en direction de Hakimi. Dani Olmo s'interpose devant le Marocain et envoie un centre direct sur Gavi, toujours dans la surface. Le milieu de 18 ans est hors-jeu mais gros avertissement pour les Lions de l'Atlas.

22’

Boufal régale

Le joueur d'Angers est en très grande forme en ce début de match. Double feinte de corps pour mystifier Marcos Llorente. Ça donne de l'énergie aux supporters marocains, en nombre aujourd'hui au stade pour donner de la voix.

20’

Amrabat bien bousculé dans les airs

Au duel avec Dani Olmo, le milieu de la Fiorentina tombe au sol. Il se relève sans soucis. Attention toutefois car le joueur de 26 ans avait des problèmes au dos ces derniers jours.

18’

Les Marocains vont devoir soigner les relances

Les attaquants espagnols n'hésitent pas à amorcer le pressing de la Roja. Les hommes de Walid Regragui restent propres pour le moment, Bounou aussi dans les cages. Le jeu au pied du gardien de Séville rassure ses partenaires en ce début de match.

15’

Unai Simon règne dans les airs

Sur un centre de Mazraoui côté gauche, Unai Simon s'impose devant Ziyech. Deuxième alerte sur les cages espagnoles alors que les Lions de l'Atlas tentent aussi d'emballer la rencontre.

13’

Bounou joue avec le feu

Sur une remise en retrait de Hakimi, Bounou ne perd pas son sang froid sous la pression d'Asensio. Petit crochet sur le meneur de jeu madrilène, ça rassure tout le monde côté marocain.

12’

Ça passe au-dessus pour Hakimi

S'il ne peut pas le faire au PSG, Hakimi se charge des coups-francs avec le Maroc. Le latéral droit enveloppe une frappe légèrement trop puissante pour inquiéter Unai Simon. Ça fuit le cadre.

11’

La première étincelle de Boufal

L'ailier d'Angers est très remuant en ce début de partie. Dès sa prise de balle, il accélère et s'approche des derniers mètres espagnols. Gavi fait faute, l'arbitre ne bronche pas. Bon coup-franc à négocier pour le Maroc.

8’

Les attaquants espagnols décrochent

Avec Asensio préféré à Morata, Luis Enrique a fait le choix de jouer avec un toucheur de ballon supplémentaire. Dans un rôle ingrat, le milieu offensif du Real Madrid décroche déjà entre les milieux pour venir prendre ses premiers ballons de la partie.

6’

Le Maroc devra bien exploiter ses cartouches

Les Lions de l'Atlas vont devoir compter sur les récupérations rapides pour tenter d'apporter le danger dans la surface espagnole. Ziyech est lancé une première fois mais l'ailier marocain pousse un peu trop son ballon.

5’

L’Espagne confisque le ballon

Dès les premières minutes, les Espagnols mettent déjà le pied sur le ballon. La Roja attend que le bloc marocain fasse une erreur pour exploiter les espaces.

4’

En-Neysri au marquage sur Busquets

Les premières intentions tactiques du Maroc se dessinent déjà. En-Neysri est à cheval sur Sergio Busquets. On sait que si le milieu du Barça est privé de ballon, il sera difficile pour l'Espagne de mettre son jeu en place.

2’

Les Espagnols prennent position

L'équipe de Luis Enrique prend place très haut sur le terrain. La Roja ne veut pas laisser les Marocains sortir.

1’

Ziyech donne déjà le ton

À peine trente secondes joués et déjà un premier tampon de Ziyech sur Alba. L'arbitre demande à l'ailier marocain d'être vigilant.

C’est parti !

Le coup d'envoi est donné par l'arbitre Fernando Rapallini. Ce sont les Espagnols qui engagent !

Place aux hymnes

Les 22 acteurs ont fait leur entrée sur la pelouse du Al Thumama Stadium. Place désormais aux hymnes, à commencer par celui du Maroc. Les supporters marocains sont déjà bouillants.

Busquets rejoint un un cercle très fermé

Titulaire cet après-midi, Sergio Busquets va disputer son 17e match en Coupe du monde avec l'Espagne. C'est autant qu'Iker Casillas et Sergio Ramos, les deux joueurs les plus capés de l'histoire de la Roja dans la compétition.

La fédération marocaine au soutien de ses supporters

La Fédération internationale de football (FIFA) a annoncé avoir remis à disposition des supporters un stock de 5 000 places. Une initative réalisée à la demande de la Fédération marocaine de football.

Depuis le début de la compétition, les Lions de l’Atlas ont pris l'habitude de pouvoir compter sur un soutien massif de leurs supporters, présents en nombre au Qatar.

Regragui ne veut pas se laisser impressionner par l’Espagne

Avant le huitième de finale de Coupe du monde contre l’Espagne, le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, croit aux chances de son équipe, en dépit du style de jeu de la Roja basé sur une forte possession.

"L’Espagne, c’est une des meilleures équipes du monde parce qu’ils savent ce qu’ils proposent et sont patients dans ce qu’ils proposent, a analysé Walid Regragui ce lundi en conférence de presse. Ils ont une possession qui fait mal à l’adversaire et même au public. Rodri, Laporte-Alba, Alba-Laporte, Rodri-Busquets, Busquets-Rodri, tac, tac, tac, tac… Jusqu’à ce qu’à un moment donné, les joueurs commencent à fatiguer. Si on est forts dans nos têtes et qu’on accepte qu’ils vont avoir le ballon..."

L’Emir du Qatar avec le drapeau du Maroc avant le coup d’envoi

Ça s'agite au Al Thumama Stadium. Présent dans les travées, l'Emir du Qatar Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a été aperçu avec le drapeau du Maroc. Scène de communion avec les supporters marocains présents.

36 ans après, le Maroc renoue avec les huitièmes de finale

Le Maroc dispute un huitième de finale dans un Mondial pour la première fois depuis 1986. C'est la première fois depuis 36 ans que les Lions de l'Atlas se qualifient pour la phase à élimination directe de la Coupe du monde.

Sur quelle chaîne voir le match?

Maroc-Espagne est diffusé en exclusivité sur BeIn Sport. Il est aussi à suivre sur l'antenne de RMC, radio officielle de la Coupe du monde.

Et voilà la compo de l'Espagne

Asensio et Ferran sont titulaires en attaque, pas Morata. la vraie surprise, c'est Llorente qui occupe le poste d'arrière droit.

Le 11 titulaire:

Unaï Simon

Llorente Rodri Laporte Alba

Gavi Busquets Pedri

Ferran Asensio Olmo

La compo du Maroc est tombée

Et malgré des douleurs au dos, Amrabat est bien titulaire. En attaque, Ziyech et Boufal encadre En-Nesyri

Bounou
Hakimi Aguerd Saïss Mazraoui
Ounahi Amrabat Amallah
Ziyech En-Nesyri Boufal

Bonjour et bienvenue pour ce live

C'est un des huitièmes de finale qui sent le plus la poudre entre le Maroc, équipe surprise de cette Coupe du monde et qui est sortie en tête de sa poule qui comprenait pourtant la Belgique et la Croatie, et l'Espagne, qui a dégringolé à la deuxième place de sa poule dans un final assez rocambolesque, même si les joueurs espagnols se sont défendus d'avoir fait exprès d'éviter un potentiel quart contre le Brésil.

Mais avant de penser au quart il y a un huitième de finale à disputer et il serait très présomptueux de penser qu'il est gagné d'avance. Du côté marocain, le sélectionneur Walid Regragui, l'assume, son équipe n'aura pas la possession, mais il n'a pas renoncé à faire un coup, loin de là.

Les compos de ce choc seront communiquées vers 14h30, coup d'envoi à 16 sur BeIN Sport et à suivre en direct commenté sur le site et l'appli RMC Sport.

Terrain

4-3-3

Ent: Walid Regragui

1

Y. Bounou

2

A. Hakimi

3
Remplacant

N. Mazraoui

6

R. Saïss

5
Remplacant

N. Aguerd

15
Remplacant

S. Amallah

8
Remplacant

A. Ounahi

4

S. Amrabat

7

H. Ziyech

19
Remplacant

Y. En-Nesyri

17
Remplacant

S. Boufal

4-3-3

Ent: Luis Enrique Martínez García

23

U. Simón

6

M. Llorente

24

A. Laporte

16

Rodri

18
Remplacant

J. Alba

26

Pedri

5

S. Busquets

9
Remplacant

Gavi

21
Remplacant

D. Olmo

11
Remplacant

F. Torres

10
Remplacant

M. Asensio

Remplaçants

  • 9

    A. Hamdallah

  • 10

    A. Zaroury

  • 11
    Remplacant

    (81') A. Sabiri

    Y. En-Nesyri

  • 12

    M. Mohamedi

  • 13

    I. Chair

  • 14

    Z. Aboukhlal

  • 16
    Remplacant

    (65') A. Ezzalzouli

    S. Boufal

  • 18
    Remplacant

    (83') J. El Yamiq

    N. Aguerd

  • 20

    A. Dari

  • 21
    Remplacant

    (81') W. Cheddira

    S. Amallah

  • 22

    A. Tagnaouti

  • 23

    B. El Khannouss

  • 24
    Remplacant

    (119') B. Benoun

    A. Ounahi

  • 25
    Remplacant

    (81') Y. Attiat-Allah

    N. Mazraoui

  • 26

    Y. Jabrane

  • 1

    R. Sánchez

  • 2

    C. Azpilicueta

  • 3

    E. García

  • 4

    P. Torres

  • 7
    Remplacant

    Á. Morata (62')

    M. Asensio

  • 8

    Koke

  • 12
    Remplacant

    Nico Williams (74')

    F. Torres

  • 13

    D. Raya

  • 14
    Remplacant

    A. Balde (97')

    J. Alba

  • 15

    H. Guillamón

  • 17

    Y. Pino

  • 19
    Remplacant

    C. Soler (62')

    Gavi

  • 20

    D. Carvajal

  • 22
    Remplacant

    P. Sarabia (117')

    Nico Williams

  • 25
    Remplacant

    Ansu Fati (97')

    D. Olmo

Arbitre

Fernando Rapallini

Possession

MARMAR

23.2%

ESPESP

76.8%

2 Tirs cadrés 1
4 Tirs non cadrés 7
305 Passes 1019
216 Passes Réussies 926
60 Duels Gagnés 49
15 Fautes Commises 14
1 Arrêts 2
11 Centres 26
0 Corners 9
26 Tacles 11