RMC Sport

Coupe du monde: dominateurs face à la Suède, les Etats-Unis seront bien dans le tableau des Bleues

Invaincues lors de la phase de groupes, les Américaines, qui ont dominé la Suède (2-0) ce jeudi, affronteront l'Espagne en huitième de finale. Avant de peut-être croiser la route de l'équipe de France. Pour le moment, les championnes du monde en titre assument leur statut de favorites.

13-0. 3-0. 2-0. Présentés ainsi, les trois résultats de la sélection américaine laissent imaginer une petite érosion au fil de la compétition. Mais c'est un leurre: les Américaines écrasent tout sur leur passage dans cette Coupe du monde, et les Françaises, qui pourraient croiser leur route en quarts de finale, en cas de victoire face au Brésil, peuvent déjà se faire du souci. La Thaïlande, le Chili et la Suède, dans l’ordre, n’ont jamais réussi à faire peser un danger réel sur l’arrière-garde des triples championnes du monde (1991, 1999, 2015), grandes favorites de la compétition.

Un premier test finalement facile face à la Suède

Premières de leur poule, avec zéro but encaissé, les partenaires de la capitaine Lindsay Horan n’ont pas été inquiétées. En huitième de finale, les Américaines affronteront l’Espagne lundi à Reims (18h). Un match qu'elles aborderont encore avec le statut de très nettes favorites. Face à la Suède ce jeudi soir, dans ce qui s’apparentait au premier vrai test dans la compétition, les Américaines ont fait la loi dans un match assez emballant. Le but très rapide de Horan (3e) a permis d’évoluer la plupart du match en contre. L’expérimentée défenseure centrale Becky Sauerbrunn (34 ans), que certains observateurs annoncent un poil sur le déclin, a tenu son rang, comme face au Chili.

Des statistiques assez éloquentes

Une rapide lecture des statistiques lors des trois premières journées montre bien à quel point la sélection américaine est un vrai rouleau-compresseur. Face à la Thaïlande, les Etats-Unis ont eu 73% de possession de balle, ont effectué 40 tirs (contre deux), 649 passes (contre 256) et bénéficié de dix corners (contre zéro). Les critiques sur leurs célébrations qui leur ont été adressées après ce carton n'ont pas eu d'effet en interne. Face au Chili, le tableau est pratiquement le même. 72% de possession, neuf tirs (contre… zéro), 552 passes (contre 227) et neuf corners (contre un).

Plus disputée, la rencontre face à la Suède n’a toutefois pas réellement perturbé l’édifice américain. Les coéquipières de Kelley O'Hara ont tenu le ballon 63% du temps, ont fait pratiquement deux fois plus de passes (604 contre 365) et ont tiré 16 fois au but (contre 7). Championnes du monde en titre, les Américaines ont fait une entrée en matière parfaite dans la compétition. Elles n'ont pas l'intention de s'arrêter-là.

ThP