RMC Sport

Coupe du monde: l'équipe de France en demi-finales, ça donne quoi?

L'équipe de France va disputer, ce mardi face à la Belgique (20h), la sixième demi-finale de Coupe du monde de son histoire. Retour sur les cinq précédentes, avec certains matchs qui ont marqué l'histoire.

1958. France-Brésil (2-5): une première difficile face à Pelé

L'équipe de France dispute la première demi-finale de Coupe du monde de son histoire le 24 juin 1958, à Solna (Suède). Dominateurs en première période, les Bleus de Just Fontaine tiennent la dragée haute à la Seleçao en première période (1-1), mais finissent pas s'incliner lourdement (5-2). Après leur défaite face à la bande à Pelé, auteur d'un triplé en seconde période, les Français étrillent la RFA (6-3) lors du match pour la troisième place. C'est la seule fois que le Brésil a battu la France en Coupe du monde.

L'équipe de France: Abbes - Kaelbel, Jonquet, Lerond - Penverne, Marcel - Wisnieski, Fontaine, Kopa, Piantoni, Vincent

1982. France-RFA (3-3, 4 tab à 5): le cauchemar de Séville

Même si vous n'étiez pas né en 1982, vous avez forcément déjà entendu parler de ce match, peut-être le plus intense émotionnellement dans l'histoire de l'équipe de France. Dans la chaleur de Séville, les Bleus affrontent la RFA. A égalité après 90 minutes (1-1), ils prennent deux buts d'avance grâce à Marius Trésor (92e) et Alain Giresse (98e). Mais Karl-Heinz Rummenigge (102e) puis Klaus Fischer (108e) arracheront une séance de tirs au but dont les Allemands sortiront vainqueur, après les ratés de Didier Six et Maxime Bossis (3-3, 5 tab à 4). Mais ce match est surtout resté dans les mémoires pour l'agression non sanctionnée du gardien Harald Schumahcer sur Patrick Battiston, sorti inconscient du terrain.

L'équipe de France: Ettori – Amoros, Janvion, Trésor, Bossis – Genghini (Battiston, puis Lopez), Tigana, Giresse, Platini – Six, Rocheteau

1986. France-RFA (0-2): pas de revanche face aux Allemands

Quatre ans plus tard, la France retrouve la RFA en demi-finales. Après avoir sorti l'Italie en 8es (2-0) puis le Brésil en quarts (1-1, 4 tab à 3), la France, privée de Dominique Rocheteau (blessé), subit plutôt logiquement la loi des Allemands (2-0). Les buts sont signés Andreas Brehme (9e) et Rudi Völler (89e). Les Bleus iront chercher la troisième place aux dépens de la Belgique (4-2 ap).

L'équipe de France: Bats – Amoros, Bossis, Battiston, Ayache – Tigana, Fernandez, Giresse (Vercruysse), Platini – Bellone (Xuereb), Stopyra

1998. France-Croatie (2-1): le grand soir de Thuram

La France a dû attendre sa quatrième tentative pour sortir vainqueur d'une demi-finale. Mais que ce fut dur ! Au Stade de France, l'équipe d'Aimé Jacquet est muselée par la Croatie en première période. Quand Davor Suker ouvre le score au retour des vestiaires, le spectre d'une nouvelle élimination avant la finale est bien présent. Mais Lilian Thuram, fautif sur le but encaissé, sort de sa boîte et inscrit un improbable doublé (47e, 70e), dont une frappe enroulée du gauche parfaite. Les deux seuls buts de son immense carrière en Bleu. Un moment mythique, quelques jours avant la finale gagnée face au Brésil (3-0).

L'équipe de France: Barthez – Thuram, Desailly, Blanc, Lizarazu - Karembeu (Henry), Deschamps, Petit – Zidane, Djorkaeff (Leboeuf) – Guivarc'h (Trezeguet)

2006. France-Portugal (1-0): une qualif' dans la douleur

Après un récital face au Brésil en quarts (1-0), Zinedine Zidane et ses coéquipiers font face à une adversité bien plus coriace en demi-finales. A Munich, les Bleus souffrent beaucoup face au Portugal de Luis Figo, Deco, Cristiano Ronaldo et Pedro Miguel Pauleta. Avec un grand Fabien Barthez et un Zinedine Zidane serein pour transformer le penalty obtenu par Thierry Henry (33e), la bande de Raymond Domenech arrache quand même son billet pour la finale, perdue cruellement face à l'Italie (1-1, 5 tab à 3).

L'équipe de France: Barthez – Sagnol, Thuram, Gallas, Abidal – Makelele, Vieira – Ribéry (Govou), Zidane, Malouda (Wiltord) – Henry (Saha)

A lire aussi >> France-Belgique: quel adversaire Mbappé va-t-il faire souffrir?

Alexandre Alain Rédacteur