RMC Sport

Coupe du monde: la Conmebol veut le maintien du format des qualifications pour 2026

La Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) va indiquer à la FIFA son souhait de ne pas modifier son format des qualifications pour sa zone pour le Mondial 2026, malgré le passage de 32 à 48 équipes pour la compétition. L'instance dirigeante veut imposer un nouveau modèle de qualifications.

La Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a affirmé mardi son souhait de ne pas modifier le format des qualifications pour sa zone pour le Mondial-2026, afin que les 10 nations engagées se rencontrent en aller-retour, pour 18 matchs au total chacune.

La décision adoptée à l'unanimité par le Conseil de l'instance dirigeante du football sud-américain lors d'une réunion lundi à Santiago sera transmise à la Fifa qui souhaite en revanche imposer une réforme. Lors de la Coupe du monde 2026 qui sera organisée conjointement par le Canada, les Etats-Unis et le Mexique, le nombre d'équipes participant au tournoi passera de 32 à 48.

Six équipes directement qualifiées pour 2026

Pour le Mondial-2022 organisé en fin d'année au Qatar, l'Amérique du sud a qualifié directement les quatre premiers d'une poule unique, et offert au cinquième un barrage intercontinental. Pour 2026, ce sont six équipes qui seront directement qualifiées, la 7e disputant un barrage.

Mais le nouveau format de qualification voulu par la Fifa prévoit la création de deux groupes de cinq équipes, chacune d'entre elles disputant des matchs aller-retour contre les cinq équipes de l'autre groupe, soit un minimum de 10 matchs. Les deux premiers de chaque groupe seraient directement qualifiés pour la Coupe du monde. Les troisièmes et quatrièmes s'affronteraient, les vainqueurs obtenant un billet direct. Les perdants joueraient pour une place en barrage.

Le Brésil, l'Argentine, l'Equateur et l'Uruguay se sont qualifiés directement pour le Qatar (20 novembre-18 décembre), tandis que le Pérou, reversé en barrage intercontinental, a perdu aux tirs au but contre l'Australie.

GL avec AFP