RMC Sport

Coupe du monde: les joueurs de la Russie ont sniffé de l’ammoniac avant les matchs

Eliminée en quarts de finale de la Coupe du monde, la Russie a reniflé de l’ammoniac avant ses deux derniers matchs (Espagne, Croatie). Mais ce produit n’est pas considéré comme une substance interdite.

Les performances de la Russie lors de la Coupe du monde, qu’elle organise, ont quelque peu surpris... Des doutes sur un éventuel recours au dopage se sont multipliés. Mais selon la presse allemande, la "Sbornaia" n’aurait pas eu besoin de substances illégales pour aller jusqu'en quarts.

Les Russes ont sniffé de l’ammoniac

Le célèbre quotidien Süddeutsche Zeitung a ainsi révélé ce lundi que les joueurs russes ont reniflé de l’ammoniac avant leur victoire contre l’Espagne (1-1, 4 tab 3 à) en 8es de finale. La Russie a ensuite renouvelé l’expérience lors de son quart de finale contre la Croatie selon Bild. Cette fois cela n’a pas suffi pour rejoindre le dernier carré face aux coéquipiers de Luka Modric (2-2, 3 tab à 4)

Rien d’illégal a priori

Mais que faire après de telles révélations? Pas grand-chose puisque l’ammoniac n’est pas reconnu comme un produit dopant. Ce vendredi, le médecin de la sélection a lui-même confirmé cette information. "Nous parlons de l'ammoniac liquide classique utilisé dans le sport mondial depuis de nombreuses années et par de nombreux pays", a indiqué le médecin russe confirmant ensuite son usage lors de la mi-temps contre la Croatie.

Si le staff de l’équipe russe a bien préparé du coton imbibé de ce liquide pour le faire renifler à ses joueurs, cela ne constitue pas un cas de dopage.Et ce, même si de nombreux titulaires se frottaient le nez avant d’entrer sur le terrain contre la Croatie. L’ammoniac n’est pas considéré comme un produit dopant mais son utilisation stimulerait la respiration et permettrait une meilleure oxygénation du sang. 

JGL