RMC Sport

Coupe du monde: Quiniou clarifie le règlement sur les mains

Nouveau match de la Coupe du monde, et nouveau penalty sifflé pour une main lors de Mexique-Corée du Sud (2-1). Une situation de plus décortiquée par notre arbitre radio Joël Quiniou, qui revient aussi plus globalement sur l’arbitrage de ces situations dans ce Mondial.

Le Mexique a dominé la Corée du Sud (2-1) et est désormais en ballotage favorable pour une qualification pour les 8es de finale de la Coupe du monde. Mais l’un des autres moments forts de cette rencontre a été le penalty accordé à El Tri, à la 24e minute de jeu, pour un ballon touché de la main par le Coréen Hyunsoo Jang. Le 14e penalty sifflé, cette fois sans l’aide de l’arbitrage vidéo, en 28 matches dans l’épreuve russe et une nouvelle source de débat pour les observateurs. Notre consultant arbitrage, Joël Quiniou, est revenu sur le geste de Jang et sur l’interprétation d’un tel mouvement. Avec ou sans VAR.

"On a des penalties qui ne sont pas sifflés avec la vidéo"

"Il y a un critère qu’il faut prendre en compte, il faut se demander si c’est une position naturelle, commence l’ancien arbitre international. Ou si le Coréen avait la possibilité d’éviter que le ballon ne touche sa main. Ça rentre aussi dans les critères de ce qu’on entend par main délibérée. Généralement quand on tombe, on s’aide de ses bras pour amortir sa chute. Que fait le Coréen? Il garde le bras droit en l’air et, bizarrement, il ne le ramène pas le long de son corps, comme s’il voulait enrayer l’action mexicaine en mettant la main. On peut quand même comprendre la décision de l’arbitre. Je n’ai pas l’impression qu’il fasse appel à l’arbitrage vidéo. Il a pris sa décision immédiatement."

Avant de poursuivre et d’élargir le débat sur les nombreuses situations rencontrées durant ce Mondial. "Ça reste toujours un problème d’interprétation et d’appréciation, comme par exemple sur Danemark-Australie et la main de Poulsen. C’est toute la difficulté. Je pense que malgré tout, ce n’est pas une position naturelle de garder la main en l’air. J’aurai sifflé penalty. On a des penalties qui n’ont pas été sifflés avec la vidéo. Regardez Serbie-Suisse. L’attaquant serbe (Aleksandar Mitrovic) a été pris en sandwich. Les arbitres vidéo, je ne sais pas où ils étaient mais il n’y a pas eu penalty. Il y a eu aussi le ceinturage sur Kane lors de Tunisie-Angleterre. Après… jusqu’où ça va? De toute façon, la vidéo ne réglera pas tous les problèmes, ça on en est certain." Elle ne mettra pas fin aux débats et ça, on en est certain aussi maintenant.

A.D