RMC Sport

Coupe du monde: Shaqiri estoque la Serbie et replace la Suisse dans la course aux 8es

Un but tardif de Xherdan Shaqiri a permis à la Suisse de battre la Serbie (2-1), ce vendredi dans le groupe E de la Coupe du monde 2018. La Nati maîtrisera son destin mercredi contre le Costa Rica.

Serbie-Suisse: 1-2

Buteurs: Mitrovic (5e) pour la Serbie, Xhaka (53e) et Shaqiri (90e) pour la Suisse

Serbie: Stojkovic - Ivanovic, Milenkovic, Tosic, Kolarov - Matic, Milivojevic - Tadic, Milinkovic-Savic, Kostic - Mitrovic.

Suisse: Sommer - Lichtsteiner, Schär, Akanji, Rodriguez - Behrami, Xhaka - Shaqiri, Dzemaili, Zuber - Seferovic.

>> Revivez le succès de la Suisse

La Suisse en ballotage favorable

La Serbie a longtemps pensé tenir au moins le point du nul et une confortable avance de deux points sur son adversaire du soir, avant le match contre le Brésil (mercredi à 20h). Mais c'était sans compter sur la volonté de Xherdan Shaqiri, qui a offert la victoire à son équipe à l'issue d'une course folle, à la toute fin du temps réglementaire (90e). Ce succès permet à la Suisse de revenir à égalité de points (4) du Brésil en tête du groupe E. Et si la Seleçao dispose d'une avance (+1) à la différence de buts, les Suisses peuvent entrevoir les huitièmes de finale pour une raison simple: ils défieront le Costa Rica et pourront se contenter d'un match nul lors de la dernière journée. La Serbie, de son côté, rencontrera le Brésil de Neymar et Coutinho.

La Serbie s'est complètement écroulée

Dans un match souvent débridé, c’est la Serbie qui a pris le contrôle des opérations et marqué rapidement. Sur un mauvais renvoi de la défense adverse, Tadic, du pied gauche, a trouvé la tête de Mitrovic dans l’axe. Le serial buteur serbe a pris le dessus sur Schär et trompé Sommer pour inscrire son premier but de la compétition (5e).

L'idylle entre les deux Serbes a duré une heure environ, jusqu'à ce que la Suisse égalise et que la physionomie ne change subitement. Fragilisés par le but extraordinaire de Xhaka (52e), les Aigles n'ont plus rien contrôlé et subi les assauts adverses dans leur moitié de terrain. Vague après vague, ils ont encaissé. Et Xherdan Shaqiri a surgi.

Dans le sillage de Shaqiri, la Nati s'est relevée

Malmenée sur les phases arrêtées, souvent surprise et passive sur les contre-attaques adverses en première période, la Suisse a tout misé sur l’imprévisibilité de Xherdan Shaqiri. Dangereux en première période (23e, 34e, 41e), l’attaquant de Stoke City est monté en régime au fil du match. Renversant par moments, il a touché le poteau dans un angle improbable après une frappe enroulée, soudaine, du pied gauche (58e). Quelques instants auparavant, il était à l’origine de l’égalisation fantastique de Xhaka (53e).

Le milieu de terrain d’Arsenal a profité d’une frappe contrée de son coéquipier pour envoyer un missile du gauche à 20m. Une frappe d’une pureté incroyable qui est venue se loger dans le petit filet droit de Stojkovic, complètement battu. Shaqiri ne s'est pas ménagé pour autant. Il a continué d'avaler les kilomètres sur les transitions offensives. Merveilleusement bien lancé dans la profondeur par Behrami, il a produit son effort et glissé le ballon sous Stojkovic d'une frappe croisée du gauche (90e). Imparable.

QM