RMC Sport

Egypte-Uruguay: Salah n'était pas prêt, Gimenez a sauvé la Céleste

Au terme d’un match pauvre en rythme et en qualité technique, l’Uruguay est allée arracher la victoire en fin de match aux dépens de l’Egypte (1-0). La Céleste, plombée par un Luis Suarez emprunté, démarre bien sa Coupe du monde. Privés de Mohamed Salah, trop juste et pas entré en jeu, les Pharaons sont passés tout près d’un nul à leur avantage.

Salah pas si à 100 % finalement

Hector Cuper a perdu son pari. Et a fait de la publicité mensongère. Attendu comme le "Messi" (qui fera son entrée en jeu samedi, à 15h contre l’Islande, ndlr), Mohamed Salah n’a pas quitté le banc de touche égyptien. Et c’est donc de là qu’il a vu les Pharaons s’incliner sur le fil devant l’Uruguay (1-0). "Sauf imprévu de dernière minute, je peux affirmer à presque 100% que Mohamed Salah jouera", avait déclaré le technicien argentin, précisant que seul Salah déciderait ou non de jouer. Cuper a effectué ses trois changements et la star de Liverpool n’a pas esquissé le moindre mouvement. L’Egypte devra désormais espérer que son Pharaon en chef ait totalement récupéré de son épaule blessée, mardi prochain, face au pays-hôte, la Russie. Pour garder intacte ses chances de second tour.

Gimenez le sauveur, Suarez dans le dur

On aurait aussi pu ajouter Edinson Cavani dans cette liste. Mais le goleador du PSG a manqué de réussite sur son coup-franc direct, trouvant le poteau égyptien. Il a revanche semblé moins emprunté que son leader d’attaque, Luis Suarez, qu’il avait pourtant idéalement servi à deux reprises (47e, 73e). Sans réussite. L’avant-centre du Barça en avait déjà "croqué" une belle en première période, en tirant à côté alors qu’il était idéalement placé au second poteau, avec le but ouvert devant lui (24e). Agacé, emprunté et peu mobile, Suarez n’a pas semblé en jambes. Rien de grave à l’arrivée pour la Céleste puisque la délivrance est venue de Gimenez (90e). Mais pour aller loin, celle-ci aura forcément besoin de l’ancienne terreur de Liverpool.

L’Uruguay s’en sort bien

Pas tant au niveau du jeu où malgré quelques velléités, la Céleste a dominé son adversaire. Mais du résultat. A cinq minutes (temps additionnel) près, l’Uruguay concédait le premier match nul de cette Coupe du monde. Et offrait un point précieux à l’Egypte, privée de son étoile Mohamed Salah. Finalement, la bande à Cavani a tenu, difficilement certes, son rang. La voilà deuxième du groupe A, derrière la Russie et son festival saoudien (5-0). L’essentiel est sauf.

A.D