RMC Sport

Equipe de France: "Beyoncé", "La syndicaliste"... les surnoms des Bleues

Les joueuses de l'équipe de France

Les joueuses de l'équipe de France - AFP

Parmi les Bleues, plusieurs joueuses possèdent des surnoms attribués par leurs coéquipières. C'est notamment le cas de Kadidiatou Diani, Wendie Renard et Eugénie Le Sommer.

Depuis le 13 mai, les footballeuses de l'équipe de France vivent ensemble avec l'objectif commun de remporter la Coupe du monde 2019 le 7 juillet prochain. De quoi tisser des liens forts, d'autant que nombre d'entre elles ont l'occasion de se côtoyer régulièrement lors des rendez-vous internationaux en cours de saison ou tout simplement en club. Au fil du temps, si plusieurs joueuses s'appellent désormais par leur diminutif, tel que "Vivi" pour Viviane Asseyi, quelques-unes ont droit à des petits noms aussi bien affectueux que taquins.

Kadidiatou Diani

Compte tenu de ses bonnes performances depuis le début du Mondial, Kadidiatou Diani (24 ans) a sans doute le surnom le plus populaire: "Beyoncé". Une appellation qui la suit depuis plusieurs années. "Quand j’étais en U17, j’aimais beaucoup Beyoncé. Ça m’a suivie depuis toute jeune. Les filles disent que je fais des mimiques comme elle. Mais je ne suis pas d’accord!", s'amuse la jeune Parisienne.

Wendie Renard

Dans le reste de l'équipe habituellement titulaire, Wendie Renard (28 ans) est parfois appelée "Mamie". Elle avait été baptisée ainsi par Élodie Thomis, son ancienne coéquipière à l'Olympique Lyonnais et en équipe de France. En réalité, les deux joueuses s'appelaient mutuellement.

Griedge Mbock et Aïssatou Tounkara

Autrefois, Griedge Mbock (par ailleurs DJ officielle du groupe) et Aïssatou Tounkara évoluaient ensemble en défense centrale dans les catégories de jeunes. Leur complicité était telle, que leur surnom officiel est "Fesse droite" et "Fesse gauche".

Eugénie Le Sommer

Première femme élue au sein du comité directeur de l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), en octobre dernier, Eugénie Le Sommer (30 ans) se fait désormais appeler "La Syndicaliste". Dans une interview accordée au magazine de l'organisation, elle expliquait d'ailleurs: "Ceux qui me connaissent (...) savent que mon tempérament me pousse à dire ce que je pense, à être force de proposition et à agir".

Delphine Cascarino

La jeune ailière Delphine Cascarino (22 ans) a inspiré Amandine Henry qui, dans une interview à Women Sports, s'amuse de ses péripéties capillaires. "Elle aime bien avoir les cheveux lisses, mais quand elle sort de la douche, ils sont tous frisés", s'amuse la capitaine qui a trouvé "Gaufrette" comme sobriquet.

Émelyne Laurent

Pas encore apparue durant ce Mondial, la benjamine Émelyne Laurent (20 ans) est aussi connue sous le nom de "Crevette". La faute à Wendie Renard et l'ancienne footballeuse Jessica Houara-d'Hommeaux, lorsqu'elles évoluaient ensemble à l'Olympique Lyonnais. "C'est à cause de mon gabarit, parce que je suis vraiment très fine, s'amusait la jeune attaquante internationale dans un entretien diffusée par la FFF. Je ne suis pas très imposante physiquement, mais aussi parce qu'à l'entraînement, dans les jeux, ça m'arrivait parfois de tomber pour rien".

JA avec Anthony Rech