RMC Sport

Fifa: Al-Khelaïfi aurait mis à disposition de Valcke une villa en Sardaigne

Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi - AFP

La police italienne annonce que Nasser Al-Khelaïfi aurait mis à disposition de Jérôme Valcke une villa en Sardaigne comme "moyen de corruption". Les deux hommes font l'objet d'une procédure pénale ouverte par la justice suisse concernant l'attribution des droits média de plusieurs Coupes du monde. L'ancien secrétaire général de la Fifa assure de son côté avoir payé la location.

La police italienne a annoncé ce vendredi avoir perquisitionné et saisi une villa à Porto Cervo, en Sardaigne, qui serait selon les enquêteurs le "moyen de corruption" utilisé par le PDG de BeIn Media Nasser Al-Khelaïfi, par ailleurs patron du PSG, envers Jérôme Valcke, ancien n°2 de la Fifa.

La "Villa Bianca" appartient à une société immobilière établie à l'international, mais était à la disposition de Jérôme Valcke, selon le même communiqué. L'opération de vendredi a été menée en présence d'un "représentant du ministère public de la Confédération helvétique".

La police italienne précise encore que plusieurs personnes "liées à divers titres à la société propriétaire de la villa" ont été interrogées. Des documents et du matériel informatique ont également été saisis.

A lire aussi >> Trois questions pour comprendre la procédure pénale contre Al-Khelaïfi et Valcke

Une villa estimé à sept millions d'euros

Selon un communiqué de la police italienne, la villa en question, dont la valeur est estimée à sept millions d'euros, "constitue le "moyen de corruption" utilisé par Nasser Al-Khelaïfi (...) à l'encontre (de Jérôme Valcke) pour acquérir les droits télévisés relatifs aux Coupes du monde de la Fifa pour les années 2018 à 2030".

Valcke assure avoir payé la location

"Ils disent qu'il y a eu des versements d'argent de Nasser à moi contre la vente de droits à un tarif présidentiel. Mais je n'ai rien reçu de Nasser, a déclaré Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa, dans un entretien à L'Equipe ce vendredi matin. Il n'y a jamais eu d'échange entre Nasser et moi. Jamais."

L'avocat de Jérôme Valcke a également indiqué à l'AFP que son client "avait un bail et a payé la location de la villa sarde".

A lire aussi >> Jérôme Valcke n'a "rien reçu de Nasser Al-Khelaïfi"

VIDEO: Le best-of de l'After Foot du 12 octobre

la rédaction avec AFP