RMC Sport

France-Angleterre: le duel Mbappé-Walker s'est déjà produit quatre fois, on fait le bilan avant le 5e round

Kyle Walker face à Kylian Mbappé: c'est le match dans le match France-Angleterre, quart de finale de Coupe du monde 2022 au Qatar. Les deux joueurs se sont déjà affrontés quatre fois, mais sans vraiment se faire face sur la pelouse.

Leur première confrontation, c'était déjà pour un France-Angleterre. Le 13 juin 2017, les Bleus s'étaient imposés 3-2 au Stade de France. Ce n'était qu'un match amical. Ce samedi soir, à partir de 20h00, c'est pour un quart de finale explosif de Coupe du monde que Kylian Mbappé et Kyle Walker se retrouvent. Leur duel concentre toute l'attention: c'est le meilleur attaquant du monde contre ce qui se fait de mieux ou presque au poste de latéral droit. "Je sais ce que je dois faire pour l'arrêter. C'est plus facile à dire qu'à faire, mais je ne me sous-estime pas. Je l'ai déjà affronté", a déclaré le défenseur britannique, réputé pour sa vitesse.

Les deux hommes se sont déjà croisés quatre fois sur les terrains. Le France-Angleterre de 2017 n'est toutefois pas très pertinent. Kyle Walker n'avait joué que la seconde période et, comme s'était amusé à le relever la BBC, à trois postes différents. Finalement, en évoluant plutôt à gauche, il avait surtout eu affaire avec Ousmane Dembélé.

Seulement deux duels dans ces confrontations

Les trois autres confrontations se sont passées en Ligue des champions, lors des saisons 2020-2021 et 2021-2022 avec le Paris Saint-Germain et Manchester City. Kyle Walker y a bien tenu son poste d'arrière droit et à chaque fois pendant 90 minutes. Mais d'après Opta, seulement deux duels se sont véritablement produits sur le terrain. C'était précisément le 28 septembre 2021 aux minutes 52 et 76, pour le compte de la phase de poules de C1: Kylian Mbappé a passé son dribble sur ces deux actions, mais sans parvenir à être décisif derrière.

Il se pourrait bien que le match dans le match au Al Bayt Stadium donne lieu à beaucoup plus de face-à-face entre les deux hommes. Car dans ces PSG-Manchester City, Kylian Mbappé ne faisait pas comme maintenant en équipe de France, à savoir se concentrer sur le côté gauche. Mauricio Pochettino le faisait évoluer dans un rôle plus mobile, ce qui le plaçait bien souvent dans l'axe et aussi à droite. D'ailleurs, lorsque l'attaquant parisien a été décisif dans ces matchs, ce n'était jamais du côté de Kyle Walker.

Les touches de balle de Mbappé dans ses PSG-City avec Kyle Walker
Les touches de balle de Mbappé dans ses PSG-City avec Kyle Walker © RMC Sport / Opta

Peu de rythme pour Walker face à un Mbappé omniprésent

Dans ce Mondial au Qatar, Kyle Walker n'a qu'un match et demi dans les jambes. La faute à une blessure à l'aine, dont il ne s'est remis que juste avant le coup d'envoi de la compétition. Après avoir manqué les deux premiers matchs des Three Lions, il a dû attendre le troisième match de groupe, contre le Pays de Galles, pour faire ses débuts. Ce n'est que face au Sénégal, en huitième de finale, qu'il a pu enfin accomplir 90 minutes.

Son bilan est donc bien éloigné des 297 minutes (hors temps additionnel) de Kylian Mbappé, actuel meilleur buteur de la compétition avec cinq buts (et deux passes décisives). Mais le champion du monde 2018 se distingue aussi par son implication. Il est tout simplement le joueur du Mondial le plus impliqué en attaque, avec une contribution dans 36 actions offensives (20 tirs, 7 occasions crées, 9 constructions achevées par un tir). C'est mieux que Lionel Messi qui, lui, compte une heure de jeu en plus.

Face au Sénégal, Kyle Walker n'a pas évolué aussi haut que Luke Shaw sur le côté gauche. Malgré sa vitesse, c'est globalement un rôle de couverture (et de première relance) qui lui a été assigné dans la défense anglaise. Sur les schémas tactiques, sa position est finalement similaire à celle de Jules Koundé. "Mbappé, si tu vas le chercher haut, il fait un appel derrière et gagne", constate Juninho dans Rothen s'enflamme sur RMC. "Si tu lui donnes de l'espace, il va accélérer contre toi et gagner aussi. Donc c'est toujours compliqué, sauf si tu attaches ton lacet au sien", plaisante le champion du monde brésilien. "Mbappé joue beaucoup sur l'instinct. Avec la tonicité de ses appuis, tu as beau être quelqu'un qui peut rivaliser en matière de course, il faut partir au bon moment", alerte l'ancien international français Emmanuel Petit, consultant RMC Sport.

Faut-il accompagner Walker?

Reste une question: même s'il peut compter sur sa vélocité et sa capacité à gérer les duels, Kyle Walker sera-t-il vraiment en situation de un contre un face à Kylian Mbappé? "Je ne pense pas que Walker tout seul puisse l'arrêter, même s'il arrive à rivaliser", observe Emmanuel Petit. "Bien sûr que Walker va très vite, mais le foot ce n'est pas seulement mettre l'un à côté de l'autre et voir qui va le plus vite, abonde Juninho. Il y a un niveau où n'importe quel défenseur va avoir du mal à un moment ou un autre".

Dans une analyse tactique d'avant-match, Opta suggère à Gareth Southgate de passer en 3-4-3 pour ajouter Kieran Trippier dans l'équation au poste de piston droit. Pour contrer le "génie français", la prise à deux est peut-être la solution.

Julien Absalon avec Loïc Moreau