RMC Sport
EXCLU RMC SPORT

France-Danemark: Riolo n’avait pas autant vibré devant le jeu des Bleus depuis 2006

Au micro de l’After Foot sur RMC, Daniel Riolo reconnaît avoir beaucoup apprécié la prestation de l’équipe de France, victorieuse du Danemark ce samedi en Coupe du monde (2-1). "Depuis 2006 et le match contre le Brésil, l’équipe de France ne m’a pas autant fait vibrer", clame-t-il au sujet du jeu proposé par les Bleus.

Au-delà de la victoire et de la qualification pour les huitièmes de finale arrachées dans les dernières minutes contre le Danemark (2-1), l’équipe de France a livré une prestation plus que rassurante face à un adversaire qui lui avait fait mal à plusieurs ces derniers mois. Daniel Riolo a vibré devant le jeu proposé par les hommes de Deschamps, comme il l’a confié dans l’After Foot.

"En compétition, je crois que depuis 2006 et le match contre le Brésil (1-0 en quart de finale de Coupe du monde ndlr), l’équipe de France ne m’a pas autant fait vibrer, séduite, en termes de jeu, de ce que tu proposes sur le terrain, de l’enthousiasme que tu mets, de la façon de jouer, savoure-t-il sur les antennes de RMC. Il y a aussi une façon de jouer qui moi me plait plus."

"Le match nul m'aurait semblé injuste"

Daniel Riolo compare également le match de l’équipe de France avec ceux de la campagne triomphante, il y a quatre ans en Russie. "(Lors de) la victoire en 2018, il n’y a pas la moitié d’un match qui m’a plu autant que ce soir parce que je n’aime pas quand tu attends, quand tu joues en essayant de jouer la transition ou en contre où les blocs étaient trop bas, note-t-il. La prestation de ce soir, je la trouve parfaitement aboutie. Le match nul, si Mbappé n’avait pas mis le deuxième but, franchement ça m’aurait semblé assez injuste. Clairement, en terme de prestation footballistique depuis 2006, je ne suis pas sûr d’avoir vu un match aussi abouti des Bleus."

La France affrontera la Tunisie ce mercredi (16h) pour assurer sa première place, synonyme de huitième de finale contre le deuxième du groupe C (Pologne, Argentine, Arabie Saoudite, Mexique). La phase à élimination directe viendrait ensuite confirmer ou non les progrès entamés par les Bleus, même si le résultat primera sur le jeu.

JAu avec l'After Foot