RMC Sport

France-Etats-Unis: la grosse déception des Bleues, en larmes

Vaincues et éliminées par les Etats-Unis en quarts de la Coupe du monde (2-1), ce vendredi au Parc des Princes, les Bleues ont regretté le manque d'efficacité, le penalty non sifflé en leur faveur et l'impossibilité de remercier le public en remportant la compétition.

L'exercice de la zone mixte a été forcément amer pour les joueuses de l'équipe de France ce vendredi suite à l'élimination de "leur" Coupe du monde après la défaite contre les Etats-Unis au Parc des Princes (2-1). Si Marion Torrent n'a pas réussi à enchaîner plus de deux phrases, trop émue, au micro de RMC Sport, les autres joueuses ont tenté d'analyser leur sortie. 

"Cruel" pour Cascarino

Delphine Cascarino a avoué sa tristesse de ne pas récompenser le public français. "On a tout donné pour la France, a-t-elle assuré au micro de RMC Sport. Je remercie tous les Français pour ce soutien, on est désolés de sortir." Elle était entrée en fin de rencontre en tentant d'apporter sa fougue dans le couloir droit. 

>> La réaction de Diacre

Henry regrette la faute de Mbock

Ont ensuite suivi les expérimentés du groupe France. Elles n'ont pas fait dans la langue de bois. La capitaine Amandine Henry a clairement regretté "un manque d'expérience" de la part de Griedge Mbock, auteure de la faute en début de rencontre menant à l'ouverture du score de Megan Rapinoe. Selon elle, "il n'y a eu qu'une seule erreur". 

Renard pense aux JO qui s'échappent

Avec cette défaite, les Bleues ont fait leurs adieux à plus qu'un quart de finale, comme l'a tristement rappelé Wendie Renard. "C’est dur car on est doublement peiné, on n’ira pas non plus aux Jeux olympiques..." La patronne défensive a aussi relevé les incohérences arbitrales car "les Américaines ont eu deux penalties généreux au tour précédent" et "depuis le début de la compétition, il y a pas mal de mains comme ça qui ont été sifflées". La polémique du penalty enfle. 

>> Les Bleues absentes des Jeux

Un problème de jeu pour Le Sommer 

Les mots les plus forts sont ceux d'Eugénie Le Sommer. Placée sur l'aile gauche, elle n'a vu que très peu de ballons lui arriver. "Notre animation offensive a péché ces derniers matchs, je pense qu'on l'a vu ce soir, a-t-elle concédé, frustrée. On doit être plus dangereuses, plus tueuses. On a réussi à trouver Gaëtane. Après, c'est dans la dernière passe, le dernier geste, qu'on n'a pas réussi à être plus efficaces que ça." 

Joseph Ruiz