RMC Sport

France-Nigeria: poussives, les Bleues continuent quand même leur sans-faute

L'équipe de France a battu le Nigéria (1-0) à Rennes ce lundi lors du dernier match de la phase de groupes de la Coupe du monde. Au bout une domination peu percutante, les Bleues ont marqué grâce à un penalty retiré de Wendie Renard dans le dernier quart d'heure.

L'équipe de France a remporté ce lundi son troisième et dernier match des phases de poules de la Coupe du monde. Les joueuses de Corinne Diacre ont vaincu le Nigéria (1-0) au stade Roazhon Park de Rennes. Avec trois victoires en trois matchs, elles terminent ainsi premières du groupe A devant la Norvège, victorieuse dans le même temps de la Corée du Sud (2-1). 

Une première période trop molle

Lors de cette dernière rencontre de poules, les Bleues devaient assurer leur première place tout en se projetant au mieux vers un huitième de finale. La sélectionneure Corinne Diacre avait fait tourner, laissant sur le banc certaines titulaires comme Marion Torrent, et Elise Bussaglia, Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani.

Des remplaçantes volontaires, Thiney médiocre

Malgré leur 70% de possession de balle, Amandine Henry et ses équipières n'ont jamais vraiment réussi à trouver leur attaquante Valérie Gauvin. Les ailières Viviane Asseyi et Delphine Cascarino ont montré beaucoup d'activité mais les attaques tricolores ont manqué de liant. La meneuse de jeu Gaëtane Thiney n'a jamais réussi à organiser, étouffée dans le bloc de Nigerianes bien en place. 

Le coup de pouce du VAR

Il a fallu un coup de pouce du destin pour faire sauter le verrou des Super Falcons. Si le penalty sur Viviane Asseyi (72e) a été incontestablement fauchée par Ngozi Ebere dans la surface, la raison pour laquelle l'arbitre Melissa Borjas a permis à Wendy Renard de retenter sa chance après son échec est plus sévère. La gardienne avait quitté sa ligne trop tôt.

>> Retour sur le penalty généreusement accordé aux Bleues

Renard a une étoile

Wendie Renard a finalement ouvert le score en catapultant son penalty en pleine lucarne (1-0, 78e). Un but pas immérité pour les Bleues auteures de 16 tirs sur l'ensemble de la rencontre, mais très clairement cruel pour le Nigeria. Asisat Oshoala, l'attaquante du Barça, et ses équipières devraient se qualifier parmi les quatre meilleures troisièmes. 

Prochain rendez-vous pour l'équipe de France, les huitièmes de finale. Ce sera dimanche 23 juin à 21h au Havre contre le 3e du groupe C, D ou E (Italie, Brésil ou Australie ?). 

>> Revivez le direct de France-Nigéria

JR