RMC Sport

La Fifa veut enlever deux étoiles du maillot de l'Uruguay

Le prochain maillot de l’Uruguay devrait porter seulement deux étoiles sur les quatre habituellement arborées par la sélection. Le fruit d’une décision de la Fifa que conteste la Celeste.

L’Uruguay a peut-être porté pour la dernière fois un maillot à quatre étoiles lors de la dernière Copa America, achevée en quarts de finale. La Fifa a en effet demandé à l’équipementier de la sélection, Puma, d’enlever deux étoiles sur la nouvelle tenue de la Celeste. La sélection d’Edinson Cavani et Luis Suarez bénéficie d’une originalité depuis de nombreuses années.

Les quatre astres au-dessus du logo de la fédération uruguayenne de football (AUF) représentent les deux succès en Coupes du monde en 1930 et 1950, mais aussi les deux titres olympiques en 1924 et 1928. A cette époque, la Fifa avait accepté que le football devienne discipline olympique à la condition que le vainqueur soit considéré comme champion du monde.

Une caractéristique qui a changé en 1930, année depuis laquelle un champion olympique en football n’est plus considéré comme champion du monde. Mais l’Uruguay a tout de même conservé ses quatre étoiles jusqu’à aujourd’hui et cette décision de la Fifa. Interrogé sur la radio uruguayenne Sport 890, Jorge Casales, directeur des compétitions, a annoncé la ferme intention de l’AUF de conserver ce privilège.

Avec deux étoiles lors des qualifications en septembre?

"Nous travaillons pour révoquer la décision de la FIFA ou pour reconnaître que les Jeux Olympiques sont considérés comme des championnats du monde, a-t-il expliqué. L'Uruguay va utiliser des arguments pour réformer cette décision de la FIFA. Pour l'instant, nous nous occupons de la logistique de la modification des maillots pour les qualifications."

Sa dernière phrase semble confirmer l’absence de deux étoiles sur le maillot pour les prochains matchs qualificatifs à la Coupe du monde 2022 contre le Pérou le 2 septembre et l’Equateur le 7.

Cela ne freinera pas la bataille des dirigeants qui compilent les documents pour montrer que, selon le règlement, "l'Uruguay a été quatre fois champion du monde".

NC