RMC Sport

Mondial 2018: la Russie préparait (tranquillement) un programme de dopage

-

- - AFP

Alors que la Russie fait face à des scandales de dopage en cascade, qui ont notamment privé le pays des Mondiaux d’athlétisme au début du mois d’août, les soupçons se poursuivent. Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, le gouvernement russe aurait demandé un plan de dopage pour le Mondial 2018.

Jusqu’où iront les soupçons de dopage vis-à-vis de la Russie? Déjà lourdement sanctionnée ces derniers mois, avec notamment l’absence de la bannière nationale aux Mondiaux d’athlétisme de Londres début août, le pays de Vladimir Poutine est au-devant d’un nouveau scandale. Selon le très sérieux hebdomadaire allemand Der Spiegel, le gouvernement russe avait demandé la mise en place d'un plan de dopage pour l'équipe nationale de football en vue du Mondial 2018, organisé à domicile.

A lire aussi >> Dopage présumé dans le foot russe: Löw veut "des noms"

Les JO de Sotchi avant le Mondial 2018

Dans son édition à paraître ce samedi, le journal affirme que le gouvernement avait ainsi chargé Grigory Rodchenkov, au cœur du dopage des athlètes russes pour les JO de Sotchi 2014, de lancer un plan similaire pour les footballeurs. Chef du laboratoire antidopage de Moscou jusqu'en 2015, Rodchenkov s'est ensuite enfui aux Etats-Unis, avec l'aide du réalisateur de documentaires américain Bryan Fogel.

A lire aussi >> Dopage: la sélection russe dans le viseur de la Fifa ?

Le vice-premier ministre réplique

"Après Sotchi, il avait la charge de préparer le programme de dopage pour le Mondial 2018 de football", affirme M. Fogel au Spiegel. "Grigory était déjà en pleins préparatifs lorsque tout a été découvert", ajoute-t-il. Interrogé par le magazine allemand, le vice-premier ministre russe Vitali Moutko, également chef du comité d'organisation du Mondial, a répondu: "L'Etat n'a aucun moyen de contrôler le travail d'un directeur de laboratoire. Il était mondialement reconnu et engagé comme expert pour les Jeux Olympiques, nous avons évidemment pensé que tout était normal".

A lire aussi >> Athlétisme: l'hymne de l'IAAF jouée pour la Russe Lasitskene

Substitution d’échantillons

Pendant les JO de Sotchi, Rodchenkov a de son propre aveu substitué des échantillons d'urine propre à des échantillons contaminés d'athlètes russes, comme l'a montré l'explosif documentaire "Icarus" réalisé par Bryan Fogel. Un nouveau scandale donc qui fait tâche, à un an à peine de la Coupe du Monde organisée en Russie.

A lire aussi >> Dopage: "balancé" par un médecin, Roberto Carlos nie et attaque en justice

DC avec AFP