RMC Sport

Mondial 2022: Le Qatar aurait pris conseil... auprès de Glastonbury et Coachella

Le Qatar s'apprête à accueillir la Coupe du monde 2022 et prépare déjà l'événement. Cette semaine, Doha a connu un premier test avec des fans venus du monde entier pour la Coupe du monde des clubs. Pour l'échéance mondiale bien plus importante, les organisateurs auraient fait appel à des festivals de musique aussi prestigieux que Coachella et Glastonbury pour des conseils sur les hébergements.

Dans un peu moins de trois ans aura lieu la prochaine finale de Coupe du monde, le 18 décembre 2022 au Qatar. Les organisateurs préparent logiquement le rendez-vous, avec un premier test très relatif qui a eu lieu cette semaine à Doha lors de la Coupe du monde des clubs. A cette occasion, le Qatar semble avoir demandé conseil auprès de plusieurs grands festivals de musique, à l'image de celui de Coachella (dans le Colorado aux Etats-Unis) mondialement connu. 

Les médias britanniques révèlent ce dimanche que les organisateurs auraient aussi demandé au festival de Glastonbury de les aider à planifier l'hébergement dans le désert qatari. Le pays du Moyen-Orient s'apprête à recevoir entre 1,5 et 2 millions de personnes pendant plus d'un mois. Problème: les installations hôtelières de Doha ne permettent pas de dépasser les 70 000 chambres avec les hôtels de la ville. Deux navires de croisières devraient être amarrés dans le port de Doha pour fournir 40 000 chambres de plus. De son côté, le festival anglais accueille chaque année 135 000 fans de musique et a l'habitude de gérer ces situations. 

"Nous ne voulons pas de fans agressifs" 

Hassan al-Thawadi, secrétaire général du Comité suprême du Qatar, veut lui assurer la fête pour les fans de football. "Nous voulons que les fans viennent chanter dans les stades. Ce que nous demandons, c'est que les visiteurs apprécient notre culture et la respectent", a indiqué le responsable qatari au Mirror. Le responsable en a profité aussi pour saluer le "succès" de l'organisation de la Coupe du monde des clubs cette semaine, qui s'est déroulée à Doha. Où Liverpool s'est imposé contre Flamengo. 

Pourtant, quelques plaintes ont émané notamment du côté des supporters de Liverpool, se plaignant par exemple de files d'attente trop longues pour rentrer dans les stades. Et les craintes, notamment concernant les fan-zones, sont partagées des deux côtés. "Nous ne voulons pas évidemment de fauteurs de troubles, de fans agressifs. Je ne dis pas que tous les fans de football sont agressifs, mais certains le sont et on veut s'assurer que ceux-là ne gâchent pas tout, a indiqué Hassan al-Thawadi en réponse aux doutes. Mais quand il s'agit de gens qui célèbrent, qui chantent, qui s'amusent, qui agissent comme de vrais fans de football, nous souhaitons les accueillir". Pour cela, le Qatar va donc devoir fournir encore quelques efforts pour héberger tout le monde. 

GL