RMC Sport

PSG: le plaidoyer enflammé de Neymar senior pour son fils

Le père de Neymar a défendu l’attaquant du Paris Saint-Germain, cible de critiques acerbes dans son pays, au Brésil.

Lassé d’entendre les critiques adressées à son fils Neymar, le père de la star brésilienne s’est ému du terme employé par un commentateur officiant sur Globo TV, qualifiant l’attaquant du Paris Saint-Germain d’idiot. "Masqué, choyé, tricheur et maintenant idiot. Les trois premiers adjectifs ne nous dérangent pas, le silence a, peut-être, toujours été la meilleure réponse", a écrit le père de Neymar sur Instagram. Usé par la pression et l’environnement médiatique qui l’entourent depuis son plus jeune âge, Neymar a avoué cette semaine qu’il n’était pas certain de pouvoir (vouloir ?) "supporter encore plus de football" à 29 ans.

Le père de Neymar a défendu son fils dans un plaidoyer enflammé: "Il est mon idole, celle de nombreux Brésiliens. Hier, mon fils a posé pour une photo à côté d'un enfant, a collé son visage au sien, au risque d'être critiqué pour avoir enlevé le masque. Et puis quoi encore ? Où est le respect pour l'être humain, pour la photo éternelle dans une vie éphémère... l'occasion unique d'un fan. Oui, mon fils est masqué et tout ce que vous voulez. Mais idiot ? Non ! C'est le héros. Un héros sans mensonges, qui affronte son histoire de front, sans chercher de raccourcis lâches, sans être perfide. Vas-y, mon fils... Je suis très fier de toi !"

Tite félicite le leader de son équipe

Neymar était de retour jeudi avec le Brésil après avoir purgé une suspension au Venezuela (3-1). Avec sa star dans le onze de départ, la Seleçao n’a pas été capable de se défaire de la Colombie (0-0), après neuf victoires en autant de matches de qualifications au Mondial 2022. Le meneur parisien s'est mis en évidence dès l'entame en poussant David Ospina à la parade, puis au quart d'heure de jeu a donné le tournis à la charnière centrale pour alerter dans la surface de réparation Paqueta, qui a gâché l'offrande. Il a aussi adressé un centre en retrait dangereux que le milieu défensif Fred a vendangé en tirant au-dessus de la barre (33e).

"Neymar a été bon en tant que leader d'équipe", a déclaré Tite, ajoutant que son N.10 avait été "très bien marqué" par la défense colombienne. La superstar du PSG a ensuite été secondée par les jeunes Raphinha et Antony, entrés aux 61e et 71e minutes, qui ont eux aussi fait briller le gardien colombien, de deux frappes du gauche (77e et 84e).

RMC Sport