RMC Sport

David Ginola vise la présidence de la FIFA... s'il est autorisé à le faire !

David Ginola candidat à la présidence de la FIFA

David Ginola candidat à la présidence de la FIFA - AFP

Lors d'une conférence de presse donnée ce matin à Londres, David Ginola a confirmé vouloir se porter candidat à la présidence de la FIFA. L’ancien joueur du PSG et de Tottenham est le troisième opposant déclaré à Sepp Blatter, après Jérôme Champagne et Ali Bin al-Hussein. Problème : "Gino" ne remplit pas les critères pour faire acte de candidature...

Si Michel Platini a préféré éviter le combat frontal avec Sepp Blatter, un autre ancien joueur de l’équipe de France prend les armes. A 47 ans, David Ginola va présenter sa candidature à la présidence de la FIFA, comme il l'a confirmé ce vendredi matin lors d'une conférence de presse donnée à Londres. Une annonce très orchestrée, avec plan de communication en amont (l'annonce a fuité hier soir via Canal+, avec qui l'ancien Parisien est sous contrat), point presse le lendemain, slogan et sponsor pour porter sa campagne, et omniprésence sur les réseaux sociaux. « Je suis candidat à la présidence de la FIFA car je veux rendre le foot aux fans, a-t-il déclaré. J'ai besoin de vous dans mon équipe. Retweetez pour montrer votre soutien. »

Verdict dans quatre mois

L’ancien joueur du PSG, de Newcastle et de Tottenham va défier Sepp Blatter, indéboulonnable depuis 1998 malgré les controverses et en lice pour un cinquième mandat, le prince jordanien Ali Bin al-Hussein et un autre Français, Jérôme Champagne. Les candidatures doivent être déposées avant le 29 janvier. L’élection aura lieu le 29 mai dans le cadre du congrès de la FIFA, à Zürich.

Pourra-t-il vraiment se présenter ?

SI Ginola souhaite bel et bien se porter candidat, il lui faudra répondre à l'article 24 des statuts de la FIFA qui stipule qu' "un candidat à la fonction de Président de la FIFA doit avoir joué un rôle actif dans le football (en tant que joueur ou officiel de la FIFA, d'une confédération ou d'une association membre, etc.) durant deux ans sur les cinq années ayant précédé le dépôt de sa candidature". Des critères que ne remplit absolument pas l'éternel beau gosse du foot tricolore.

Après le foot, de la danse et de la politique

Le plongeon de David Ginola dans le grand bain des institutions est plutôt une surprise. Depuis sa retraite en 2002, « El Magnifico » a multiplié les activités, de consultant TV à candidat aux municipales à Sainte-Maxime (2014) en passant par son parcours jusqu’en finale dans l’émission Danse avec les stars (2011). En politique, l’auteur de la perte de balle la plus regrettée de l'histoire du football français contre la Bulgarie en 1993, surtout par Gérard Houllier, a été battu au premier tour. Il va devoir soulever des montagnes pour éviter que sa tentative à la FIFA prenne la même tournure. 

I’m standing for FIFA president and I need you on my team.RT to show your support. #TeamGinola http://t.co/BWaaBEIv4m pic.twitter.com/d9S9KKlt1R
— David Ginola (@teamginola) 16 Janvier 2015

Business is business

David Ginola a donné sa conférence de presse du siège de PaddyPower, un site de paris sportifs en ligne qui a sponsorisé l'annonce contre la modique somme de 250 000 £ (soit environ 320 000 €). En échange, le compte twitter du « candidat Ginola » a été entièrement réhabillé aux couleurs de la marque, tandis que l’intéressé ne s’est pas fait prier pour faire plusieurs allusions « implicites ou subliminales » au bookmaker durant son point-presse. Bref, une candidature adossée à un coup de pub qui fait un peu désordre. Et qui la décrédibilise presque d'entrée…