RMC Sport

Denis Balbir est contre "une femme qui commente du foot"

Denis Balbir, qui commentera France-Allemagne ce mardi sur M6 (20h45), a indiqué qu’il était contre l’idée de voir une femme commenter un match de foot. Pour lui, c'est "le timbre de voix qui ne fonctionnerait pas", même s’il se défend d’être misogyne et sexiste.

Cette fois, il n’a pas été piégé et ne parlait pas en off. Dans une interview accordée à TV Magazine, web TV du site Le Figaro, Denis Balbir, commentateur de M6, qui sera aux commandes pour la rencontre entre la France et l’Allemagne, ce mardi (20h45 en Ligue des nations), a indiqué qu’il était opposé à l’idée de mettre une femme comme commentatrice d’un match de football

"Sur une action de folie, elle va monter dans les aigus"

"Commenter le football masculin par une femme, je suis contre, a-t-il déclaré. Vous me posez la question, je réponds. Je suis contre parce qu’une femme ne pourra jamais avoir un timbre de voix… Sur une action de folie, elle va monter dans les aigus. Ça va être forcément un peu plus délicat.. Je sais qu’on va me traiter de misogyne de sexiste et tout ça. Et brutalement (quand on prend ses propos au sens brut, ndlr), c’est la vérité, ça serait vrai. Mais ce n’est pas ce que je veux dire. Ce n’est pas parce que c’est une femme, c’est le timbre de voix qui ne fonctionnerait pas."

La vidéo de TV Magazine (ses propos sur les femmes commentateurs à partir de 17')

Relancé sur la possibilité de voir une femme commenter un match féminin, le journaliste s’est un peu emmêlé les pinceaux en évoquant, sans la nommer, Camille Abily, consultante pour M6.

"Ça passe mieux sur un match féminin puisque sur un match féminin, elle (Abily) a un rôle de consultante. Je parle du rôle de commentateur. Dans le métier, le n°1 c’est le commentateur et le n°2, c’est le consultant. Je parle d’un rôle de commentateur de n°1 pour une femme qui serait plus dangereux pour elle. Je crois qu’ils ont fait ça récemment sur la Chaîne l’Equipe (avec Candice Rolland), je ne sais pas, je n’ai pas entendu. C’est le choix de chacun. Mettre une femme en tant qu’expert sur du foot masculin, ça ne me dérangerait pas. C’est quelqu’un qui a du nez qui est capable techniquement de décrypter du foot féminin comme du foot masculin. Pour moi, il n’y a pas de barrière."

En avril dernier, Denis Balbir avait été suspendu après la publication de propos qu’il avait tenus hors antenne à l’issue du quart de finale retour de la Ligue Europa entre l’OM et le RB Leipzig. "Je suis bien content pour ces pédés-là, arrogants au match aller, comme ils étaient sûrs de gagner. Enfoirés.", avait-il lâché à l’issue du match. Cette fois, tout est en ‘on’ et assumé.