RMC Sport

Des supporters sud-coréens remboursés après un match amical sans Ronaldo

Absent lors d'un match amical contre une équipe du championnat sud-coréen, en juillet dernier, Cristiano Ronaldo avait déçu des milliers de fans venus en nombre voir jouer la star. Ce vendredi, un tribunal sud-coréen a ordonné au promoteur organisateur d'indemniser les supporters.

Ils étaient 65.000 spectateurs coréens venus voir la star mondiale du football, Cristiano Ronaldo, en juillet 2019. Mais lors de ce mach amical (3-3) entre la Juventus et une équipe de la K-League, le championnat sud-coréen, le portugais était resté au repos, sur le banc, tout au long de la rencontre. Après de nombreuses plaintes, un tribunal sud-coréen a donc ordonné ce vendredi au promoteur local à l’origine de cette rencontre d’indemniser les fans déçus, jugeant que les supporters ont souffert d’une "détresse émotionnelle" selon la justice, a rapporté l’agence de presse coréenne.

Une obligation contractuelle de faire jouer Ronaldo

Alors que le staff italien avait détecté une fatigue musculaire du quintuple Ballon d’Or, cette mise au repos avait fait polémique puisque "le prévenu avait l’obligation contractuelle de faire en sorte que Ronaldo joue, sauf circonstances imprévues", a estimé la Cour centrale du district de Séoul vendredi, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Ainsi, le tribunal a décidé que le promoteur du match, The Fasta, devait rembourser la moitié du prix du billet et 50.000 won supplémentaires (37 euros) à chacun des 162 plaignants qui l’ont poursuivi.

Des accusations de "publicité mensongère"

The Fasta avait en effet insisté sur la participation de l’attaquant portugais et les billets, dont le prix allait de 30.000 à 400.000 wons (22 euros à 301 euros), avaient été vendus en moins de trois minutes. Ce verdict fait suite à la décision, en février dernier, d'un tribunal local qui avait contraint le promoteur à verser 282 euros à deux fans qui l'avaient accusé de publicité mensongère. Le promoteur était accusé d'avoir escroqué quelques 6 milliards de won, soit 4,5 millions d'euros de vente de billets, en assurant que dans le contrat avec la Juve figurait une clause assurant la présence de la star portugaise sur le terrain pendant au moins 45 minutes. Cristiano Ronaldo et la Juventus ne sont eux pas inquiétés dans cette affaire.

ALR