RMC Sport

Diego Maradona, légende du football, est mort

Diego Maradona, légende du football argentin et du sport mondial, est décédé ce mercredi à l’âge de 60 ans, victime d'une crise cardiaque. Plus d'une idole, l'emblématique numéro 10, champion du monde en 1986 et génie absolu, était un mythe.

Le monde du football est sous le choc. Diego Maradona, légende du football argentin et considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire, si ce n’est le meilleur, est décédé ce mercredi à l’âge de 60 ans à Buenos Aires. Le gouvernement argentin a décrété trois jours de deuil national.

>> Toutes les réactions à la mort de Maradona

Confronté tout au long de sa vie à de nombreux problèmes de santé, Maradona a été victime d’une crise cardiaque, comme annoncé par les médias argentins, dont les journaux Clarin et La Nacion. Son décès a été confirmé par son porte-parole auprès de l'AFP. Il avait été opéré au début du mois d'un hématome à la tête.

Plus qu'une idole, un mythe

Avec le décès de Maradona, c’est une immense page du football qui se tourne. Un dieu qui aura élevé son sport au rang d’art. Un artiste surdoué. Plus qu’une idole, un mythe. Un personnage hors normes. Un dribbleur époustouflant, capable de tous les exploits. Un côté lumineux et une face plus sombre, aussi. Pour beaucoup, "El Pibe de Oro" ("le gamin en or") est d'abord celui qui a permis à Naples de se hisser au sommet du football italien avec cet historique doublé coupe-championnat en 1986-1987.

Cette saison faisait suite au titre de champion du monde acquis avec la sélection argentine (1986) au Mexique, où Maradona avait rayonné durant toute la compétition. Avec en prime cette prestation restée dans toutes les mémoires face à l’Angleterre en quart de finale avec la célèbre "Main de Dieu" et un autre but inscrit après avoir passé en revue toute la défense adverse. Un but entaché d'une faute de main et chef d'oeuvre en solitaire.

Une seconde vie d'entraîneur

C’est à Naples que l’emblématique numéro 10 a connu ses plus grandes joies et des excès en tout genres qui ont fini par le broyer. Ses années dans la cité italienne ont été marquées par des virées nocturnes, des fréquentations douteuses, des amitiés avec la mafia locale et un contrôle positif à la cocaïne en 1991. Le voir sortir l’Italie en demi-finales du Mondial 1990, lors d’une rencontre qui se jouait à… Naples, avait également été considéré comme un affront par ceux qui l’avaient tant adulé.

Passé également par Argentinos Juniors, Boca Juniors, Barcelone, Séville ou encore les Newell's Old Boys, Maradona s'est ensuite essayé à une autre vie, celle d'entraîneur, avec bien peu de réussite, notamment comme sélectionneur de l'Argentine (2008-2010). Il était depuis septembre 2019 sur le banc du Club de Gimnasia y Esgrima La Plata.

RR