RMC Sport

Dupond-Moretti : "On reproche à Benzema la banlieue"

Avocat de Karim Benzema, maître Eric Dupond-Moretti était l’invité en exclusivité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin sur RMC. Il réagit aux propos de son client dans les colonnes du quotidien espagnol Marca, l’attaquant estimant que "Didier Deschamps a cédé à la pression d’une partie raciste de la France". Pour l’avocat, son client est bien d’une certaine manière victime de ses origines.

A dix jours de l’ouverture de l’Euro, les déclarations de Karim Benzema dans Marca ont fait l’effet d’une bombe, au point d’éclipser les déboires sportifs de l’équipe de France (forfait mardi de Lassana Diarra). Son avocat Maître Eric Dupond-Moretti a réagi aux propos de son client ce mercredi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin sur l’antenne de RMC.

A lire ici >> Benzema : "Deschamps a cédé à la pression d’une partie raciste de la France"

« Est-ce qu’il n’est pas la victime d’un certain nombre d’amalgames ? C’est quoi l’histoire en réalité ? C’est que s’il n’est pas mis en examen à Versailles, il est en équipe de France. Derrière tout ça, il y a les non-dits. Je vais au café du commerce. J’entends un certain nombre de choses. On lui reproche en réalité un peu la banlieue, estime l’avocat. On reproche à ce gamin de ne pas s’exprimer dans un français académique. On lui reproche ses relations avec ses anciens amis. Des gens qui sont issus du même monde que lui qui est un monde aujourd’hui distancié du monde des bien pensants. »

« Il ne dit pas "Deschamps est raciste" »

« C’est ce qu’exprime Guy Roux, mais également Djamel Debbouze. Il y a une part de réalité là-dedans. Il ne dit pas "Deschamps est raciste". Il ne dit pas « Noël le Graët est raciste ». Il dit, je pense que je paie aussi ça. Guy Roux a dit que s’il s’appelait Durand, il serait en équipe de France. C’est peut-être excessif. Je dis s’il n’est pas mis en examen il est en équipe de France. C’est un garçon qui n’a jamais posé de problème. Il exprime un ressentiment très douloureux pour lui. C’est compliqué pour ce gamin. Est-ce qu’on peut deux secondes avec un minimum d’empathie se mettre à sa place. ? Il vient d’être sacré champion d’Europe. Il est sur le banc de touche. Il a le carton rouge pour une affaire qui n’est pas jugée. Et s’il est innocenté dans cette affaire ? »

A lire ici >> pour Cantona, "Deschamps devrait se sentir flatté"

« On a beaucoup tergiversé à la fédération, poursuit Dupond-Moretti. Derrière tout ça il y a le discours sur les binationaux. Il y a le discours sur la banlieue, ce qu’elle représente. Un type comme Zidane a fait plus de bien à notre nation que certains dirigeants politique d’extrême-droite. Il exprime ça Karim. Il y a beaucoup de ressentiment, il faut l’entendre et le mesurer. Qu’elle ce qu’on lui reproche à Karim ? D’être issu de là d’où il vient ? D’être le fruit de son histoire ? De ne pas avoir abandonné un certain nombre de ses copains ? C’est tout à son honneur dans ce monde tellement policé. Ce qui est vrai, et il n’est pas le seul à le dire, c’est qu’il y a un rejet affiché de la banlieue. Pas de la part de Deschamps, c’est une évidence. Mais de la part de l’opinion publique dans sa versatilité. Il faut que l’on arrête de se cacher derrière son petit doigt. »

A lire ici >> Jamel Debbouze : "Benzema et Ben Arfa payent la situation sociale de la France"

la rédaction