RMC Sport

Euro 2016 : pour Cantona, "Deschamps devrait se sentir flatté"

Eric Cantona

Eric Cantona - AFP

Après avoir sous-entendu que Didier Deschamps n’avait pas sélectionné Hatem Ben Arfa et Karim Benzema pour l’Euro 2016 en raison de leurs origines, Eric Cantona a précisé sa pensée dans le JDD. Sans faire de mea culpa. Au contraire.

La polémique a pris une telle ampleur qu’il a jugé bon de s’en expliquer. Dans un texte publié par le JDD, Eric Cantona revient ce dimanche sur ses propos concernant la non sélection de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa pour l’Euro 2016. Dans une chronique relayée par le Guardian, l’ancien attaquant français avait laissé entendre que les deux attaquants n’avaient pas été appelés par Didier Deschamps en raison de leurs origines.

« Dans cette période de trouble et de division, j’aurais aimé que toute la France telle que je l’aime et la rêve soit représentée dans cette équipe de France, précise Eric "The King". Pour moi, le football est un formidable vecteur d’intégration et doit servir à unifier et à fédérer (…) On a raté cette occasion en ne sélectionnant pas Benzema et Ben Arfa, deux des meilleurs joueurs français. Tout d’abord, je pense que sportivement, c’est une erreur et qu’ensuite, ce championnat d’Europe, qui plus est en France, est une fête donc une opportunité extraordinaire d’envoyer un message clair aux extrémistes quels qu’ils soient. »

A lire aussi : Cantona-Deschamps, pourquoi tant de haine ?

Cantona : « Ryan Gosling est mormon »

L’ancienne idole de Manchester United, qui vient de fêter ses 50 ans, règle ensuite ses comptes avec ses détracteurs : « A ceux qui voudraient me coller une quelconque étiquette ou qui tenteraient de récupérer mes propos pour servir leurs fins, je tiens à préciser que je ne suis ni encarté, ni le pantin d’un quelconque idéologie et que pour finir je suis athée. Je suis et je serai toujours un homme libre ! »

Avant de glisser un nouveau petit tacle à Deschamps, qui compte porter l’affaire devant les tribunaux : « Quand je parle des mormons, M. Deschamps devrait se sentir flatté. Ryan Gosling est mormon et il est le fantasme de toutes les femmes. Et pour ceux qui voudraient faire croire que je verse dans le racisme anti-Blancs, ma réponse n’est que mépris ».

A lire aussi : Cantona vs Deschamps : Ben Arfa "n'entre pas là-dedans"

dossier :

Karim Benzema

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur