RMC Sport

Elections Fifa: une dernière ligne pour grappiller des voix

La Fifa s'apprête à vivre le congrès le plus important de son histoire.

La Fifa s'apprête à vivre le congrès le plus important de son histoire. - AFP

Aujourd’hui, les différentes confédérations mondiales tiennent chacune leur congrès d’avant-élections pour la présidence, qui auront lieu demain. Les ordres du jour n’ont pas beaucoup d’intérêt et sont souvent très techniques mais ce qui se passe en coulisses, dans les hôtels, est bien plus intéressant. Avant de se rendre demain dans la salle du congrès (le Hallenstadion de Zurich), une partie de l’élection se joue en effet au Marriott, Kameha, au Renaissance ou encore au Swissôtel.

Marriott, Kameha, Renaissance, Swissôtel. Tels sont les noms des hôtels qui abritent les membres des 6 confédérations présents à Zurich pour y élire, demain, le successeur de Sepp Blatter. Ces lieux servent aussi de théâtres de discussions-tractations-négociations aux candidats, qui ont terminé en début de semaine leurs tours du monde respectifs pour chercher à convaincre chacun des 207 présidents de fédérations qui prendront part au vote demain.

Ce jeudi en fin de matinée, on a ainsi vu débarquer le cheikh Salman, l’un des 2 favoris, dans l’hôtel de la CAF (la confédération africaine). Car comme souvent, les voix africaines pourraient faire basculer le vote. Le continent continue d’ailleurs d’appeler à voter en faveur de Salman, mais Gianni Infantino, son principal opposant, pense qu’il obtiendra la majorité des votes du continent qui est le plus gros pourvoyeur de voix (54).

Infantino, l’homme pressé

Gianni Infantino est aussi un homme pressé. La conférence de presse du représentant de l’UEFA prévue en fin d’après-midi dans un grand hôtel de Zurich a d’ailleurs été annulée. Car lui aussi, en plus de son congrès extraordinaire, a bien l’intention d’aller chercher ses dernières voix pour ce qui s’annonce comme le congrès le plus important de l’histoire de la Fifa, avec un scrutin qui s’annonce des plus serrés. Chaque minute est donc exploitée et rentabilisée à fond par les candidats.

Dernières tractations ce soir

Autre temps fort à suivre : le traditionnel « cocktail de bienvenue des confédérations » où tous les votants seront présents, ce soir dans une salle située à proximité du Hallenstation. La dernière possibilité pour les 5 candidats de rencontrer leurs électeurs.

Les 5 candidats vont aussi devoir travailler leurs discours respectifs. Demain avant le vote, tous auront droit à quinze minutes chacun pour exposer leur projet pour la FIFA. Le nouveau président s’exprimera également à l’issue du vote, et cette fois rien ne sera laissé au hasard. Le service de communication de la FIFA, qui travaille avec un cabinet de communicants américains, a envoyé cette semaine aux 5 candidats un « mémo » qui vise à orienter leur discours de victoire, et à leur proposer quelques éléments de langage.

Pour le moment, aucun candidat n’a prévu de se désister même si le Prince Ali de Jordanie, le sud-africain Tokyo Sexwale et le Français Jérôme Champagne ne semblent pas compter beaucoup de soutiens.

A.Arlot à Zurich