RMC Sport

13 novembre : le gros coup de gueule de Frank Leboeuf sur la minute de silence perturbée au Stade de France

Dans Team Duga, ce lundi sur RMC, Frank Leboeuf s’est insurgé contre les quelques spectateurs du Stade de France qui n’ont pas respecté la minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre vendredi, avant le coup d’envoi de France-Suède (2-1).

« On a fait une minute de silence pour honorer la mémoire des 130 morts lors des attentats du 13 novembre. L’année dernière, lorsqu’on a fait cette minute de silence, notamment dans les théâtres, on entendait une mouche voler. Là, j’ai entendu de la musique puis quelqu’un crier "Allez l’OM". Et une autre personne qui a parlé. Ce n’est pas le procès du supporter de l’OM, juste celui de deux, trois abrutis qui ont gâché ce moment où la France se réunit. Il y a 130 personnes qui se sont fait défoncer il y a juste un an ! Pas 100 ou 150 ans !

J’ai passé une mauvaise nuit et j’ai décidé de faire un petit truc sur Facebook où j’ai écrit : "Est-il possible dans ce pays de se taire pendant une minute ?". Par bonheur, je m’aperçois deux jours après que j’ai 480 partages. Près de 2 000 personnes m’ont remercié d’avoir écrit ça.

« Si j’avais eu ce gars à côté de moi, il aurait pris une droite »

J’ai 1% de gens qui ont dit que c’était juste deux, trois personnes. Mais c’est ça le problème ! J’ai joué en Angleterre. Là-bas, quand tu as une minute de silence, il n’y a pas un bruit, pas un mot. Je l’ai vécu à Sheffield Wednesday. Il y a un arbre sur le côté, on a entendu un oiseau gazouiller alors qu’il y avait 45 000 personnes. En Angleterre, il n’y a pas une personne qui crie : "Allez United ou allez Chelsea". En Angleterre, on ferme sa gueule. 

Est-ce qu’il serait possible dans mon pays d’avoir une minute de silence digne de ce nom pour honorer des personnes qui ont perdu la vie ? Peut-être que ce petit con a décidé de faire un pari avec ses copains dans un bar avant le match en disant : "Moi je vais gueuler pendant la minute de silence". Si j’avais eu ce gars à côté de moi, il aurait pris une droite direct. Je trouve que c’est insensé de ne plus avoir de respect pour des gens qui sont morts alors qu’ils n’avaient rien demandé ! »

A lire aussi >> Equipe de France : sept changements, première pour Rabiot ?

A lire aussi >> Deschamps: "C'est une belle année. Elle aurait pu être très belle"

Frank Leboeuf