RMC Sport

Affaire de la vidéo obscène: la sanction est tombée pour Saliba et Eneme Ella

Un mois de suspension avec sursis a été infligé à William Saliba, pour l'affaire de la vidéo obscène qui avait tourné sur les réseaux sociaux en février. La sanction concerne les sélections nationales françaises. Ulrick Eneme Ella a écopé de deux mois ferme.

Les sanctions sont tombées pour l'affaire de la vidéo obscène montrant un joueur se masturbant à côté de joueurs des équipes de France de jeunes. La commission de discipline de la Fédération française de football a infligé un mois de suspension avec sursis à William Saliba (OGC Nice). Ulrick Eneme Ella (Brighton), également impliqué, a écopé de trois mois de suspension, dont un avec sursis. Ces décisions concernant les sélections nationales françaises. Elles prennent effet à partir du 26 avril.

Lorsque ces images ont massivement circulé sur les réseaux sociaux, en février, elles dataient déjà de plusieurs années. La vidéo n'a pas été diffusée par William Saliba, qui a fréquenté les équipes de Bleuets entre 2017 et 2019. Réalisée dans un cadre privé, la séquence a été mise en public par des personnes qui ont eu accès à la vidéo.

Saliba soutenu par Ursea

Sur les images, William Saliba apparaissait en premier, en survêtement de l'équipe de France, une étoile sur la poitrine, tout sourire. À côté de lui, un autre joueur était nu et semblait en quête du plaisir charnel.

Même si la vidéo n'était donc pas récente, la FFF avait jugé la vidéo nuisible à l'image du football français. Une enquête avait ainsi été ouverte par la commission fédérale de discipline.

À l'OGC Nice, Adrian Ursea avait déclaré "ne pas donner d'importance" à cette controverse. L'entraîneur des Aiglons avait alors ajouté: "Sortir ça de la poubelle des réseaux... Surtout que c'est une vidéo qui date d'il y a trois ans, avec l'âge qu'ils avaient..."

JA avec LT