RMC Sport

Bleus: ce que le Petit Journal n’a pas montré

Le Petit Journal de Canal+ a tenté ce mardi de recueillir des témoignages de soutien des joueurs de l’équipe de France pour Mathieu Valbuena. En vain, puisque Didier Deschamps avait interdit à ses joueurs d’évoquer l’affaire et réduit au strict minimum les relations avec la presse.

Impossible de passer à côté. Le rassemblement de l’équipe de France, avant les matches contre l’Allemagne et l’Angleterre (13 et 17 novembre), est forcément marqué par l’affaire du chantage supposé de Karim Benzema à la sextape de Mathieu Valbuena. Une affaire que Didier Deschamps refuse d’évoquer face à la presse. Et le sélectionneur des Bleus a demandé à ses joueurs d’adopter la même ligne de conduite que lui, en leur interdisant d’en parler.

Alors, quand Le Petit Journal -l’émission « poil à gratter » de Canal +- demande aux Bleus et aux Espoirs d’apporter leur soutien à Valbuena, victime dans cette affaire, la gêne est perceptible et les scènes cocasses. Hugo Lloris, Corentin Tolisso, Patrice Evra et Olivier Giroud n’ont pas pipé mot, tandis que Sébastien Haller, l’avant-centre des Bleuets, a été le seul à parler : « On le soutient. Pourquoi ne pas le soutenir ? J’espère juste que ça va bien se passer. On ne souhaite de mal à personne. » 

Les caméras tenues à l’écart du terrain

Si l’émission de Canal + a tenté le coup, le plan de Deschamps était quasiment impossible à prendre en défaut. Alors que les entraînements à Clairefontaine sont d’habitude ouverts quelques minutes à la presse, le sélectionneur tricolore avait demandé à ce que les micros, caméras et appareils photos soient tenus à l’écart du terrain afin d’éviter tout risque.

Seuls quelques supporters privilégiés ont pu assister à la séance d’entraînement et récolter autographes et selfies. Et eux avaient autre chose en tête que l’affaire de la sextape.