RMC Sport

Coupe du monde: Benalla serait responsable de la descente ratée des Bleus sur les Champs

Selon le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi, Alexandre Benalla serait responsable des ratés lors des festivités après la victoire de l’équipe de France. C’est ainsi lui qui aurait précipité la descente sur les Champs-Elysées le lundi 16 juillet.

Le temps de la communion est fini, place aux explications. Dix jours seulement après la victoire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde 2018, les autorités se renvoient la balle pour savoir qui est responsable du fiasco des célébrations. Selon le numéro du Canard Enchaîné à paraitre ce mercredi, le responsable se nommerait Alexandre Benalla. Selon l’hebdomadaire, celui qui se retrouve dans la tourmente, aurait forcé l’allure lors du retour des Bleus à Paris. Le directeur de cabinet de l'Elysée a confirmé sa présence dans le bus aux côtés des joueurs, pour "être en contact permanent" avec eux et "faire respecter des délais". Présent dès l’arrivée à Roissy pour s'occuper de la logistique, le chargé de mission à l’Elysée aurait ensuite "imposé une cadence d’enfer au convoi, assure ainsi le journal. Avec à la clé: l’assurance pour Macron de faire l’ouverture des 20 heures avec les Bleus en direct de l’Elysée."

Un mail confirmerait pour le Crillon…

Le Canard Enchaîné apporte ensuite une nouvelle information à propos de la soirée. Selon le journal, l’équipe de France était bien attendue sur le balcon du Crillon pour y brandir la coupe devant quelques 300.000 fans amassés place de la Concorde. Mais à cause du retard pris à l’Elysée, les Bleus ont fait l’impasse sur ce moment de communion avec leurs supporters. Pour appuyer cette théorie, le Canard Enchaîné publie une copie d’un mail adressé aux membres du Cercle de l’Automobile Club de France, voisin du palace parisien. "Au vue des informations qui nous été communiquées par la Préfecture de Police de Paris, l’équipe de France de football descendra les Champs-Elysées vers 17 heures pour ensuite présenter la coupe à tous les supporters au balcon de l’Hôtel de Crillon", rapporte ainsi le dit mail.

…mais le flou demeure après la sortie de la FFF

Une information qui vient démentir les propos tenus jeudi dernier par Noël Le Graet sur BFMTV et RMC. "La vitesse du car était imposée pour la sécurité, avait alors rappelé le président de la FFF. Nous aurions souhaité que ça aille moins vite. La sécurité était énorme. […] On n’a jamais rien envoyé au Crillon. Ça a été envisagé oui, mais jamais confirmé. Le Crillon est un lieu de location des joueurs. Il était prévu pour 22h à la sortie de l’Elysée. Les joueurs sont sortis à 22h et en aucun cas le balcon n’a été loué, ni demandé à l’hôtel."

A la lumière des nouveaux éléments publiés par le Canard Enchaîné, le flou reste donc entier autour de ses célébrations post-Mondial. Voilà qui devrait encore susciter de vives réactions chez les supporters tricolores, déçus de ne pas avoir pu partager la fête avec leurs héros.

JGL