RMC Sport

Equipe de France: descente des Champs-Elysées, Crillon… Le Graët répond aux polémiques

Invité sur BFM TV et RMC jeudi, quatre jours après la victoire de l’équipe de France en Coupe du monde, le président de la FFF, Noël Le Graët, a répondu aux questions polémiques sur les célébrations des Bleus lundi à Paris.

Douze minutes, c’est la durée de la descente des joueurs de l’équipe de France lundi sur les Champs-Elysées. Un moment jugé beaucoup trop court pour de nombreux fans venus accueillir les nouveaux champions du monde, lundi, au lendemain de leur sacre à Moscou. Alors bâclées les festivités? Et qui est responsable? Noël Le Graët s’est défendu pour la première fois jeudi matin sur BFM TV et RMC.

"Les joueurs auraient préféré rester plus longtemps"

"La vitesse du car était imposée pour la sécurité, a rappelé le président de la FFF. Nous aurions souhaité que ça aille moins vite. La sécurité était énorme. Je considère que l’Elysée et les services d’ordre ont été remarquables. Ce n’est pas rien d’organiser une descente des Champs. On est quand même dans une période où la sécurité doit être très protégée. Depuis la descente de Roissy, le car avançait tout doucement jusqu’à Paris car il y avait beaucoup de monde partout. Les joueurs auraient préféré rester plus longtemps. Je le regrette pour eux. On aurait peut-être pu rester un peu plus longtemps mais on ne pouvait pas. Ce n’était pas prévu. Le travail de sécurité a été parfaitement réussi."

"Le Crillon a été envisagé mais jamais confirmé"

Quid aussi de la polémique sur le Crillon, l’hôtel devant lequel des centaines de supporters ont attendu, en vain, de voir la Coupe du monde lundi soir. "On n’a jamais rien envoyé au Crillon. Ça a été envisagé oui mais jamais confirmé. Le Crillon est un lieu de location des joueurs. Il était prévu pour 22h à la sortie de l’Elysée. Les joueurs sont sortis à 22h et en aucun cas le balcon n’a été loué, ni demandé à l’hôtel." Et le patron de la FFF de conclure au sujet de la frustration des fans: "Je préfère avoir gagné la Coupe du monde et avoir à répondre à quelques questions négatives."