RMC Sport

En vidéo : on était dans le bus avec les Bleus pendant la course hippique

DOCUMENT RMC SPORT. A Vincennes, vendredi soir, les joueurs de l’équipe de France ont pu suivre une course hippique au plus près des chevaux. RMC Sport vous fait vivre ce moment au cœur du groupe, à deux semaines de l’Euro 2016, avec un André-Pierre Gignac particulièrement intéressé.

Ils en ont bien profité. Les joueurs de l’équipe de France étaient à l’hippodrome de Vincennes ce vendredi, pour une opération avec l’un de leurs partenaires, le PMU. A deux semaines du match d’ouverture de l’Euro 2016 face à la Roumanie au Stade de France, ils ont même pu assister à une course au plus près des chevaux, dans un bus.

On vous rassure tout de suite, ils en sont bien descendus. Et avec le sourire. Notamment Didier Deschamps, dont un "chuuut" avait accompagné l’entrée dans le véhicule, et Hatem Ben Arfa, le réserviste qui s’éclate de Biarritz à Vincennes en passant par Clairefontaine.

A lire aussi >> Euro 2016 : pour les Bleus, une fête exceptionnelle mais écourtée

Gignac en principal animateur

André-Pierre Gignac, en connaisseur, avait lui commencé à chambrer et à poser des questions aux spécialistes dès l’entrée sur la piste. Une fois à l’intérieur du bus, l’attaquant des Tigres de Monterrey et des Bleus s’est mis à l’avant, contre une fenêtre. Si Lassana Diarra et Laurent Koscielny ont sagement écouté les explications, « Dédé » s’est lui particulièrement impliqué.

"Il s’est mis à la faute", "Il est à combien Nivard ?", "Il le retient un peu non ?", "Il est petit son cheval par rapport aux autres"… Le plus Mexicain des joueurs de l’équipe de France n’a pas raté une miette de la course, commentant même le classement final. Et sa conclusion a été sévère : "Franck Nivard, il a pas assuré !"

"Pour avoir discuté avec Dédé Gignac, on a les mêmes amis à Marseille, explique Pierre Vercruysse, champion du monde des drivers. Il connaît très bien les trotteurs. Il y en a d'autres qui ont déjà eu des chevaux. Les joueurs apprécient ce genre de soirées. Ça va leur vider un peu la tête avant les choses sérieuses."

A lire aussi >> Euro 2016 : Rami reconnaît son erreur avec Deschamps

la rédaction avec LB