RMC Sport

Equipe de France: "J’aimerais que Deschamps m’explique pourquoi ça dure", confie Benzema

EXCLU RMC Sport. Invité exceptionnel de Team Duga ce jeudi sur RMC, Karim Benzema a évoqué sa longue absence en équipe de France. Un an et demi après sa dernière sélection, l’attaquant du Real Madrid veut avoir une discussion avec Didier Deschamps afin de comprendre sa mise à l’écart prolongée.

Un an et cinq mois, c’est long. Pour Karim Benzema, ça ressemble à une éternité. L’attaquant du Real Madrid n’a plus été appelé en équipe de France depuis octobre 2015. Une situation qu’il vit très mal, comme il l’a confié en exclusivité dans Team Duga ce jeudi sur RMC. « C’est dur. Surtout lorsqu’on joue dans un grand club comme Madrid. Il n’y a que des internationaux, explique le buteur de 29 ans. C’est dur aussi parce que j’aime le foot, les gros matchs et on sait que l’équipe nationale, c’est des matchs de très haut niveau. Chaque fois que j’ai pu venir jouer en équipe de France, c’était une fierté. Donc quand je ne suis pas dans la liste, je suis déçu.

Par rapport à ce que je fais à Madrid depuis maintenant huit ans, je pense que j’ai prouvé que j’avais encore des années devant moi en équipe de France. Ça fait un an et demi que je n’y suis plus. Je le vis mal. Certains disent que je n’aime pas l’équipe de France. Si c’était le cas, je l’aurais dit directement au sélectionneur (Didier Deschamps, ndlr) parce que je suis un grand garçon. Mais aujourd’hui, je trouve ça injuste parce que je n’ai pas d’explication. Je suis un homme et j’aimerais avoir des explications, qu’on m’explique pourquoi on ne me sélectionne pas. Je vais garder dans ma tête que si on ne me sélectionne pas pour l’instant, c’est pour le foot, c’est qu’il y a des joueurs qui sont meilleurs que moi. »

>> Affaire de la sextape : Benzema n'a plus envie d'en parler et rappelle qu'il n'est pas coupable

Benzema : « Je me pose cette question tous les jours »

Evidemment, la situation est bien plus complexe depuis l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Benzema le sait bien. « Ce que j’aimerais, c’est avoir au moins une discussion avec le sélectionneur, qu’il me dise ce qu’il pense, poursuit-il. Il faut que je sache. La dernière fois que j’ai eu le sélectionneur au téléphone, c’était bien avant l’Euro. Il m’a dit : "Karim, je vais te dire quelque chose qui ne va pas te faire plaisir, je ne te sélectionne pas." Sur le moment, comme j’étais très déçu, je n’avais pas besoin d’explications. Depuis, on n’a plus eu de contacts. Mais aujourd’hui, avec le recul, j’aimerais bien qu’il m’explique pourquoi il ne m’a pas sélectionné et pourquoi ça dure. Je me pose cette question tous les jours. »

L’ancien Lyonnais aimerait également que Noël Le Graët, le président de la FFF, se manifeste auprès de lui. « Je n’ai pas eu Le Graët au téléphone depuis très longtemps, assure-t-il. La dernière fois qu’il m’a eu, c’était par mail. Il a envoyé un mail à tous les joueurs, je ne me souviens plus pourquoi exactement. Mais je m’entends super bien avec lui, comme avec le sélectionneur. J’aimerais que lui aussi me donne quelques explications (…) Il faut être clair. Si c’est sportif, c’est sportif. Si c’est autre chose, c’est autre chose. Mais il faut me dire ça clairement. » En attendant, l’avant-centre merengue n’a pas fait une croix sur les Bleus. Et croit toujours en son retour : « Bien sûr, pour l’instant, je n’ai pas mis un terme à ma carrière. Je suis jeune. Il y a encore beaucoup d’objectifs. Moi, je ne vais pas lâcher. Si des gens pensent que je vais lâcher l’équipe de France, ils se trompent. Je suis encore là et j’ai encore faim de titres. »

>> Ecoutez Karim Benzema en direct dans Team Duga

>> Retrouvez toutes les émissions de Team Duga en podcasts

dossier :

Karim Benzema

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur