RMC Sport

Équipe de France: le clan Mbappé avait fourni un "guide" pour sa communication à Tournon

Même en équipe de France, l’entourage de Kylian Mbappé veille à défendre les intérêts et l’image de son petit protégé. L’ancien attaché de presse des Bleus, Philippe Tournon, était assisté dans sa tâche pour l’attaquant du PSG.

S’il est légèrement en retrait sur le plan sportif avec le PSG cette saison, Kylian Mbappé reste une machine à cash, l'un des sportifs les plus attractifs pour les sponsors. Le prodige parisien soigne son image depuis son éclosion au plus haut niveau. A la tête d’un juteux business, l’entourage du champion du monde ne laisse rien au hasard pour faire fructifier le potentiel du jeune homme auprès des marques et de son public.

Dans l’émission Top of the foot, ce mardi sur RMC, où il venait présenter son livre "La vie en bleu", l’ancien attaché de presse de l’équipe de France Philippe Tournon a raconté le jour où on lui a fait parvenir un guide de deux pages sur l’art et la manière de mettre en scène la communication de Kylian Mbappé. Tout y était très maîtrisé, des détails sur la manière dont on devait tourner avec Mbappé, à la façon dont les journalistes devaient lui poser des questions.

Un cabinet d'avocats à l'origine de ce petit fascicule

Au chapitre sur les valeurs, on pouvait y lire: "Les valeurs que Kylian ressent et veut incarner aujourd’hui sont les suivantes: respect, bienveillance, plaisir, spontanéité et jeunesse, esprit de compétition et élégance". "On peut trouver ça fabriqué et manquant de naturel, mais je trouve qu’à l’époque de la tyrannie de l’image, c’est plutôt très professionnel", a estimé Philippe Tournon. Difficile de lui donner tort. Et la spontanéité, où est-elle passée ?

"Le cuir s’est épaissi au fil des années, il commence à être un peu plus méfiant, a reconnu Tournon. Le gamin reste quand même spontané parce qu’il sait que du point de vue de la gestion de sa carrière sportive, son père et sa mère seront toujours extrêmement vigilants et lui éviteront de tomber dans les pièges nombreux qui peuvent s’ouvrir sous ses pieds. La décision a été prise bien avant ses 19 ans de confier tout ce qui était business et image à un cabinet d’avocats, lequel a édité ce petit vade-mecum."

QM