RMC Sport

Equipe de France: Nicollin remet une violente salve aux frondeuses

Laurent Nicollin, président de Montpellier, club pourvoyeur de plusieurs internationales françaises, a encore sèchement critiqué les joueuses ayant fait part de leurs états d'âme conter Corinne Diacre, la sélectionneure.

Au milieu d'un entourage très précautionneux sur le sujet, Laurent Nicollin ne prend pas de gants sur la crise qui secoue actuellement l'équipe de France féminine. Le président de Montpellier, qui compte plusieurs joueuses en sélection, a de nouveau poussé un coup de gueule après la sortie de la capitaine Amandine Henry, il y a un peu plus d'une semaine, contre le management jugé trop autoritaire de Corinne Diacre, la sélectionneure. 

Le président de l’association du football professionnel féminin (AFPF) avait déjà pris la parole la semaine dernière. "Il faut que chacun fasse preuve d’un peu plus d’humilité, que chacun bosse et la ferme, et puis qu’elles ramènent des titres", avait-il lâché dans L'Equipe. Il s'est de nouveau emporté dans France Football.

"Qu'elles aillent torcher le cul des malades du Covid"

"Certaines filles attaquent la sélectionneure alors qu'elles n'ont jamais rien gagné, rappelle-t-il encore dans des propos recueillis la semaine dernière mais retranscrits ce mardi. Au lieu de cracher dans la soupe, il faut mesurer l'honneur d'aller en équipe de France. Qu'elles aillent torcher le cul des malades du Covid dans les hôpitaux, après elles pourront parler!"

Depuis la sortie médiatique d'Amandine Henry, la capitaine a été rappelée par Corinne Diacre pour les deux matchs face à l'Autriche, le 27 novembre, puis le Kazakhstan, le 1er décembre, comptant pour les qualifications à l'Euro 2022. Corinne Diacre s'est montrée très offensive lors de sa conférence de presse en promettant de régler les problèmes "les yeux dans les yeux", tout en estimant "inacceptable de donner en spectacle des querelles de personnes". "Nous devons faire preuve de dignité", avait-elle ajouté.

NC