RMC Sport

Equipe de France: Pogba assure qu’il ne rêve pas du brassard

S’il s’est affirmé comme un véritable leader durant la Coupe du monde remportée par l’équipe de France en juillet dernier, Paul Pogba ne se voit pas pour autant capitaine. Dans un entretien accordé ce mardi à l’AFP, le milieu de terrain de Manchester United confie également avoir fait évoluer sa relation vis-à-vis des médias avec l’aide de Didier Deschamps.

Ses causeries dans le sprint final des Bleus vers le titre de champion du monde auront marqué les esprits, comme ses prestations régulières, propres et abouties sans qu’il ne cherche la lumière. Paul Pogba aura soigné son image en plus de faire taire quelques mauvaises langues en Russie, durant la Coupe du monde. Le milieu de terrain de Manchester United s’est affirmé comme un vrai leader de vestiaire, pas seulement comme le roi du chambrage.

"Pour parler, tu n'es pas obligé d'être capitaine"

Pourrait-il finalement prétendre au brassard de capitaine, réservé à Hugo Lloris et qui est aussi promis à Raphaël Varane? L’ancien joueur de la Juve n’en rêve pas. "Non, je n'ai jamais joué en équipe de France pour être capitaine, être ici c'est déjà quelque chose de grand pour moi, assure Paul Pogba dans un entretien à l'AFP. Pour parler, tu n'es pas obligé d'être capitaine, un leader ce n'est pas quelqu'un qui a quelque chose sur le bras, le brassard. Un leader, tu peux parler sur le terrain mais j'ai vu des leaders qui ne parlaient pas forcément."

Le joueur mancunien cite d'ailleurs l'exemple d'Andrea Pirlo, avec lequel il a évolué à Turin. "Par exemple, Pirlo, c'est un leader mais il ne va pas prendre la parole dans le vestiaire plus que ça, insiste Paul Pogba. Il va être là sur le terrain et te montrer le chemin. C'est un vrai leader. Le brassard, ça n'a jamais été un objectif."

"Je n'ai jamais été énervé contre les journalistes"

Paul Pogba s'exprime de plus en plus, avec un air plus jovial... S'il se méfiait des médias, le joueur de 25 ans a appris à jouer le jeu sur les conseils de Didier Deschamps. "Il m'a donné de bons conseils pour ne pas bloquer ce rapport que tu as avec les journalistes, le monde, les supporters, résume Paul Pogba. Parce que sinon après, tu peux avoir cette image de 'il ne veut pas parler, parce qu'il est énervé'. Mais pas du tout. Le coach m'a parlé, il m'a aidé pour ça. Et maintenant, je pense que je suis un peu plus ouvert, je m'exprime un peu plus. Comme on ne me voyait pas parler, on restait sur une image de moi qui n'était pas forcément la mienne. Je n'ai jamais été énervé contre les journalistes, c'est juste que je ne voulais pas parler. Je me disais 'ça ne sert à rien de parler'". Un titre mondial, ça aide à se dérider... 

La rédaction avec AFP