RMC Sport

Equipe de France: six mois après le triomphe, où en sont les champions du monde?

Les Bleus ont brandi la Coupe du monde le 15 juillet dernier dans le ciel pluvieux de Moscou. Six mois plus tard, jour pour jour, que deviennent les 23 joueurs de Didier Deschamps? RMC Sport dresse le bilan, entre belles confirmations et situations inquiétantes.

Ils continuent de briller

Mbappé et Griezmann en feu

Il est en tête du classement des buteurs en Ligue 1. Et ça résume bien sa première partie de saison. Sur la lancée de son Mondial spectaculaire et de sa frappe victorieuse en finale, Kylian Mbappé régale avec le PSG. L’attaquant de 19 ans a marqué 17 fois et délivré 10 passes décisives en 21 matchs avec son club. Sans parler de ses deux buts en sélection (contre les Pays-Bas et l’Islande). Antoine Griezmann a aussi le sourire. Troisième du Ballon d’or derrière Luka Modric et Cristiano Ronaldo, l’attaquant de l’Atlético de Madrid continue de flamber. Avec 4 buts en 6 matchs de Ligue des champions et un doublé contre l’Allemagne (2-1 fin octobre), il répond présent dans les grands rendez-vous.

La libération de Pogba

Ce n’est pas celui qui fait le plus de bruit. Mais c’est toujours l’un des plus réguliers. Pour sa deuxième saison à la Juventus, Blaise Matuidi est en train de devenir un cadre de la Veille Dame (22 matchs, 2 buts, 2 passes). L’ancien Parisien est toujours indispensable chez les Bleus, au même titre que N’Golo Kanté. Replacé en relayeur, la sentinelle aux trois poumons fait parfaitement le job à Chelsea, où il fait même admirer ses talents de finisseur (3 buts). Tout comme Lucas Hernandez, débarrassé de ses douleurs au genou, qui est à nouveau disponible pour l’Atlético. Après une reprise ternie par sa mauvaise relation avec José Mourinho, Paul Pogba revit depuis quelques semaines. Le milieu de terrain de Manchester United reste sur 4 buts et 5 passes décisives lors de ses 5 dernières sorties. Un retour remarqué au premier plan.

Lloris fait oublier son arrestation

L’après-Mondial a débuté par un fait divers pour Hugo Lloris. Le capitaine des Bleus a été arrêté à Londres, fin août, alors qu’il conduisait en état d’ivresse. Un écart (pour lequel il s’est excusé) qui ne l’a pas empêché de réaliser une belle fin d’année avec Tottenham, où il porte également le brassard. Malgré l’arrivée du monument Gigi Buffon à Paris, Alphonse Areola a réussi à garder un temps de jeu honorable, avec de bonnes performances à la clé. Déjà une réussite en soi.

Dembélé plus fort que la polémique

Ousmane Dembélé, lui, a eu plus de mal à entrer dans sa saison avec le Barça. Ses retards à l’entraînement et son manque de sérieux ont fait la Une de la presse catalane. Mais le dribbleur de 21 ans a su laisser passer l’orage pour répondre sur le terrain, où il enchaîne les titularisations depuis décembre.

Ils ont une baisse de régime

Varane moins flamboyant

C’était sans doute le meilleur défenseur de la Coupe du monde. Souverain et décisif, Raphaël Varane a mangé la concurrence en Russie. Mais le retour au quotidien a été plus difficile. A l’image d’un Real Madrid décevant, le défenseur français peine à retrouver son niveau depuis l’été dernier. Même chose pour Presnel Kimpembe, qui a livré des prestations inquiétantes à l’automne, avant de rentrer dans le rang. Sans se montrer autant à son avantage que la saison passée. Passé de Séville à la Roma durant l’été, Steven Nzonzi a du mal à convaincre depuis son arrivée en Italie, malgré un temps de jeu conséquent.

Giroud joue peu à Chelsea

Florian Thauvin a démarré la saison en trombe, avec six buts lors des six premières journées de Ligue 1. Mais il s’est peu à peu essoufflé au sein d’une équipe de l’OM en souffrance. Difficile de briller quand ses partenaires ont la tête sous l’eau. Pour Olivier Giroud, la donne est différente. L’avant-centre des Bleus joue régulièrement avec Chelsea, mais ses titularisations sont assez rares. Résultat: il affiche des stats très poussives pour un champion du monde (5 buts en 24 apparitions).

Ils sont dans le dur

Mandanda et Rami en galère

Si Marseille enchaîne les contre-performances ces derniers mois, ils n’y sont pas étrangers. C’est peu dire que la deuxième étoile a été mal digérée par Steve Mandanda et Adil Rami. A 33 ans, le gardien remplaçant des Bleus semble à la recherche d’un second souffle à Marseille, où il multiplie les soirées manquées. Idem pour son coéquipier de la défense centrale, fébrile et dépassé depuis le début de la saison.

Fekir cherche la lumière

Son bilan est moins terne que les champions du monde de l’OM, mais il est tout de même décevant. Depuis son entrée en jeu en finale du Mondial face à la Croatie, Nabil Fekir affiche des performances très irrégulières. Toujours capable de fulgurances, le capitaine de l’OL, excellent à Manchester City en Ligue des champions, ne parvient pas à enchaîner les bonnes sorties. Il a inscrit 7 buts cette saison. C’est deux fois moins que lors du précédent exercice à la même période. Un constat qui vaut aussi pour Thomas Lemar. En passant de Monaco à l’Atlético de Madrid, le gaucher de 23 ans a changé de dimension. Mais l’adaptation est compliquée au pays de Diego Simeone. Malgré un temps de jeu correct, le milieu offensif est rarement décisif. Avec 2 buts et 3 passes décisives en 25 matchs, il ne répond pas aux attentes pour le moment.

Ils sont à l’infirmerie

Pavard et Sidibé sur le flanc

La France n’oubliera jamais sa "frappe de bâtard". Mais elle se souviendra sans doute moins de son début de saison à Stuttgart. En difficulté en Bundesliga, Benjamin Pavard a fini 2018 dans le dur. Mais il a tout de même assuré son avenir en signant avec le Bayern Munich pour l’été prochain. Le temps de soigner la déchirure à la cuisse droite qui le tient actuellement éloigné des terrains. Pour Djibril Sidibé, le constat est le même, en nettement moins bien. Au sein d’une équipe de Monaco à la dérive, le latéral droit a sorti des prestations catastrophiques avant de se blesser en novembre. Il n’est plus apparu depuis.

Mendy toujours out

Certains se moquent en disant que Benjamin Mendy a plus de trophées que de matchs joués dans sa carrière. Et ça pourrait finir par arriver à ce rythme-là. Après un exercice entier à l’infirmerie, le défenseur de Manchester City est encore sur le flanc en ce début d’année. Opéré du genou mi-novembre, il devrait reprendre la compétition en février. En attendant, il n’a joué que 11 matchs avec son club. Et 28 minutes avec les Bleus (contre les Pays-Bas début septembre).

Umtiti inquiète à Barcelone

Des problèmes physiques qui empoisonnent également la vie de Samuel Umtiti. Le héros de la demi-finale contre la Belgique souffre du genou et n’a disputé qu’un seul match depuis septembre. Une opération est envisagée en Catalogne, où la situation du défenseur central inquiète en haut lieu. Elle pourrait déjà mettre un terme à sa saison. Corentin Tolisso, lui, devrait pouvoir rejouer avant l’été prochain. Mais il va devoir être patient. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou droit mi-septembre, le milieu de terrain du Bayern Munich poursuit sa rééducation. Et ne devrait pas revenir avant mars.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur