RMC Sport

Euro Espoirs: les Bleuets ont négocié une prime, une première

Selon nos informations, les joueurs de l’équipe de France Espoirs ont négocié de toucher des primes en cas de qualification en finale de l’Euro 2019. Une première dans l’histoire des Espoirs, qui pourraient également être récompensés pour leur qualification aux JO 2020.

À l’échelle de la Fédération Française de Football, c’est une décision historique qui a été prise début juin. À Clairefontaine, Paul Bernardoni, Moussa Niakhaté, Moussa Dembélé, et Lucas Tousart, membres du "conseil des sages" de cette équipe de France Espoirs, ont négocié des primes de résultats avec Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), et Marc Keller, responsable de l’équipe de France Espoirs. Ce qui n’est jamais arrivé pour une sélection Espoirs, vainqueur de l’Euro en 1988 et finaliste en 2002. 

30.000 euros en cas de victoire, rien pour les demies

Les Bleuets toucheront 30.000 euros chacun en cas de victoire finale (liés à un pourcentage de la dotation de l’UEFA qui est de 500.000 euros pour le vainqueur). Le montant tombera à 20.000 euros pour une finale (la dotation UEFA est de 400.000 euros pour le finaliste). Les Espoirs n’auront pas de prime liée à la qualification en demi-finale.

Une prime JO négociée

En revanche, une prime de "Jeux olympiques" pourrait être négociée et versée à part. La FFF souhaite ainsi valoriser le parcours des Espoirs, qualifiés aux JO pour la troisième fois de l'histoire pour les Jeux olympiques et dont le comportement et l’investissement en Italie ont été salués par les instances. Ces primes restent cependant très loin de ce qu’avaient touché les A pour la victoire finale en Coupe du monde (300.000 euros). Ce qui représentait 30% de la dotation FIFA auprès de la FFF. Très loin également des salaires des joueurs en club.

LB et LT