RMC Sport

France-Irlande, les notes des Bleus: Sidibé et Mendy rassurants, Giroud toujours efficace

La joie des Bleus

La joie des Bleus - AFP

Si l'équipe de France n'a pas trop forcé pour battre l'Irlande (2-0), sous la pluie ce lundi au Stade de France, aucune individualité n'est véritablement sortie du lot. Sur les côtés, Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, ont rassuré. Olivier Giroud a lui inscrit son 31e but en sélection.

Steve Mandanda : 6

Le gardien des Bleus n’a rien eu à faire jusqu’à la… 93e minute et une sortie décisive face à Shaun Williams. Avant, le Phocéen a réalisé une sortie aérienne hasardeuse, sans conséquence. Hugo Lloris devrait retrouver sa place de numéro 1 vendredi face à l’Italie.

Djibril Sidibé : 5,5

Comme Mendy, le Monégasque qui revenait de blessure avait besoin de se rassurer. Mission accomplie, le droitier se montrant très disponible en dépit de certains mauvais choix. "J’ai bien aimé son match", a commenté Capitaine Larqué sur RMC. Une performance qui devrait séduire Deschamps en vue du premier rendez-vous face à l’Australie en Russie. Remplacé par Benjamin Pavard (82e).

Adil Rami : 5,5

Entre engagement et sobriété, le défenseur de l’OM n’a pas été mis en danger par les Irlandais. Une copie propre avant que Raphaël Varane ne retrouve sa place de titulaire.

Samuel Umtiti : 5,5

Un match tranquille pour le boss du Barça. Il n’a pas eu à forcer son talent pour museler l’avant-centre irlandais Long. On le jugera avec un adversaire plus costaud. Remplacé par Presnel Kimpembe qui a honoré sa 2e sélection en bleu sans trembler.

Benjamin Mendy : 6

En manque de temps de jeu après sa grave blessure au genou, l’arrière gauche de Manchester City a rassuré. Pas du tout inquiété par les attaquants irlandais, il a d’abord été discret avant d’enchaîner les courses tranchantes et les centres. Il s’est même offert la première frappe cadrée de la partie (25e). Il a été remplacé par Lucas Hernandez à l’heure de jeu.

Steven Nzonzi : 5

La sentinelle des Bleus a d’abord joué très bas, au plus près des défenseurs centraux. Le joueur du FC Séville a été présent dans l’impact mais il n’a pris aucun risque. N’Golo Kanté n’a pas trop de souci à se faire pour sa place de titulaire.

Corentin Tolisso : 6

Encore une copie plus que correcte pour le Bavarois avec l’équipe de France. Malgré quelques pertes de balles en début de rencontre, il a vite apporté sa clairvoyance et sa puissance. A son crédit aussi un tir sur le poteau (37e). Remplacé par Paul Pogba (77e) qui s’est vite signalé par un slalom conclu par une frappe manquée.

Blaise Matuidi : 6

"Il a fait son match" commente Jean-Michel Larqué. D’abord un peu effacé, le capitaine en l’absence d’Hugo Lloris a fait le job au milieu, multipliant les courses. Une valeur sûre. 

Nabil Fekir : 6

Dans une position de meneur derrière Giroud et Mbappé, il a d’abord eu tendance à jouer trop haut. Mais le Lyonnais qui a touché beaucoup de ballons a pris les commandes du jeu au fil de minutes, trouvant une complicité intéressante avec Mbappé. Après un coup franc passé de peu à côté (22e), il a signé son 2e but en sélection avec l’aide du portier irlandais Doyle, auteur d’une grosse boulette (45e). C’est avec une belle accolade que Deschamps l’a accueilli après son remplacement par Antoine Griezmann (60e).

Kylian Mbappé : 5,5

Même s’il n’a pas marqué, l’attaquant du PSG a été l’attaquant le plus remuant. Par ses appels, ses dribbles et ses tirs, il a donné du souci aux Irlandais sans se montrer décisif. Il a parfois abusé de certains gestes superflus mais comment lui en vouloir ? Il a été remplacé par son pote Ousmane Dembélé (77e).

Olivier Giroud : 6

"Il marque toujours" rappelle Emmanuel Petit. Parfois contesté, le buteur de Chelsea a une nouvelle fois fait parler la poudre en lançant la victoire des Bleus grâce à un but marqué en deux temps, tout prêt de la ligne de but. Giroud devient le 4e meilleur buteur de l’équipe de France avec son 31e but au soir de sa 72e sélection. Il revient à la hauteur d’un certain Zinedine Zidane. "Moi je suis admiratif, poursuit Petit. Quand je vois qu’il se fait démonté depuis 6-7 ans et qu’il est toujours là…"