RMC Sport

France-Kazakhstan: irrésistibles, les Bleus qualifiés pour le Mondial 2022

L'équipe de France a obtenu sa qualification pour la Coupe du monde 2022 à l'issue d'un festival offensif contre le Kazakhstan (8-0), samedi. Kylian Mbappé a inscrit un quadruplé et permis à Karim Benzema de dépasser David Trezeguet.

Les Bleus défendront leur titre de champions du monde au Qatar. L’équipe de France a surclassé le Kazakhstan (8-0) samedi au Parc des Princes, et validé du même coup sa qualification pour la Coupe du monde 2022.

Contrat rempli pour les hommes de Didier Deschamps, qui avaient besoin d’une victoire ce week-end pour accompagner l’Allemagne et le Danemark, autres nations européennes qualifiées avant même cette dernière fenêtre internationale de l’année.

Dans son jardin parisien, le prince Kylian Mbappé s’est comporté comme un conquérant, avec un quadruplé - le premier depuis Just Fontaine en 1958 - réalisé dans la première demi-heure de ce match dominé par les Français, dont le match confirme qu’ils sont beaucoup plus séduisants et cohérents depuis qu’ils évoluent en 3-4-1-2.

L’attaquant parisien, très en verve avec l’équipe de France, a maintenu son rythme de croisière en sélection, se montrant décisif pour la troisième fois d’affilée avec l’équipe de France, ce qui ne lui était encore jamais arrivé avec les Bleus.

Le phénomène Mbappé a inscrit 23 buts sous le maillot siglé du coq à l’âge de 22 ans et 10 mois, soit trois ans de moins que ce qu’il avait fallu à d’autres, notamment Thierry Henry (25 ans et 10 mois en juin 2003), pour atteindre les 22 réalisations avec l’équipe de France, selon le statisticien Opta.

Un formidable bilan auquel il a ajouté une passe décisive pour Benzema, auteur d’un doublé. Le Madrilène s’est régalé aux côtés de Mbappé, dépassant David Trezeguet pour devenir le 5e buteur de l’histoire de l’équipe de France avec 35 réalisations.

Des pistons épatants, du mieux pour Rabiot

Plus que convaincant à ce poste de piston droit qu’il découvrait ce soir, le Munichois Kingsley Coman a lui aussi été irrésistible. "Face à un tel adversaire, c'est quelque chose en plus sur le côté droit", reconnaissait Deschamps sur M6.

Son choix de se séparer de Benjamin Pavard au coup d'envoi a été un véritable succès, à mettre à son crédit. Déroutant sur chaque prise de balle, Kingsley Coman a fait vivre un véritable calvaire à ses adversaires, et profité du comportement général de l’équipe pour faire valoir ses qualités de percussion.

Un bloc haut, des milieux récupérateurs concernés, de l’agressivité à la récupération, des enchaînements rapides, les Bleus ont développé un football spectaculaire et enchanté un public chanceux d’être invité à pareille démonstration.

L'hommage de Griezmann

Le schéma tactique sur lequel s’appuie désormais Didier Deschamps met en lumière les profils de certains joueurs, dont le nouveau venu, Théo Hernandez. Le piston milanais n’a disputé que son quatrième match en équipe de France, mais il s’installe déjà comme un élément incontournable de cette équipe de par son activité et sa propension à apporter le danger devant, en témoigne la justesse de ses centres pour Kylian Mbappé.

Un but et trois passes décisives en quatre matches: un bilan époustouflant dont peu de joueurs peuvent se targuer après si peu de capes internationales. Même Adrien Rabiot, qui vit une saison calvaire avec la Juventus, a semblé bien plus utile au collectif qu’il ne l’avait été contre la Belgique (3-2) en Italie, où il avait livré une prestation désastreuse. Le milieu a en plus inscrit son premier but avec l'équipe de France d'une tête rageuse sous la barre.

Six ans jour pour jour après les terribles attentats qui ont endueillé la ville de Paris et ébranlé tout un pays, le Parc des Princes a rendu hommage aux victimes, imité plus tard par Antoine Griezmann. Le Rojiblanco a dévoilé un t-shirt hommage et déclenché une très belle marseillaise, suivie d'un tonnerre d'applaudissements, pour conclure une soirée de rêve. Enfin, presque, puisque l'insatiable Kylian Mbappé n'était pas complètement rassasié.

QM