RMC Sport

Henri Michel est décédé: "Un leader avec beaucoup de sensibilité" selon Alain Giresse

Ancien coéquipier et joueur d'Henri Michel en équipe de France, Alain Giresse réagit au décès de l'ancien coach des Bleus à l'âge de 70 ans. Il se souvient notamment de la philosophie de jeu de l'ex-Nantais.

Henri Michel est décédé ce mardi matin, à l'âge de 70 ans. Une perte immense pour le football français, qui voit s'en aller l'un de ses joueurs les plus marquants, trois fois champion de France avec Nantes (1973, 1977, 1980) et sélectionné 58 fois en Bleu, mais aussi son sélectionneur entre 1984 et 1988. Ancien coéquipier puis joueur d'Henri Michel, Alain Giresse se souvient.

"C'était vraiment le joueur emblématique de Nantes, qui avait ce comportement de leader sur un terrain, avec un dynamisme et un enthousiasme dans le jeu, se rappelle Giresse au micro de RMC Sport. Et en même temps, c'était un peu le représentant d'un jeu à la nantaise qu'il a connu à ses débuts et après, il a permis aux jeunes de s'exprimer, puisqu'il a été un peu le mentor de cette équipe."

"Il y avait toujours le respect de l'entraîneur"

Passé très rapidement de joueur à sélectionneur, Henri Michel avait parfaitement assimilé ses nouvelles fonctions, parfois avec des éléments dont il était le coéquipier quelques mois plus tôt. "Il a su parfaitement prendre une équipe en place, déjà construite, explique Giresse. Il a prolongé cette équipe jusqu'à la Coupe du monde 1986. Il avait ce côté leader mais on a découvert beaucoup de sensibilité dans l'approche des matchs. Il essayait de nous le transposer en nous faisant prendre conscience de ce que représentait l'évènement."

"Les cadres n'ont jamais abusé de cette proximité. Il y avait toujours le respect de l'entraîneur. Il était très exigeant avec les jeunes mais tout ça a bien fonctionné. Il n'y a pas eu de hiatus, on n'aurait pas fini troisième de la Coupe du monde si sa prise de fonctions avait perturbé l'équipe et n'avait pas permis à ce potentiel de s'exprimer."

A lire aussi >> Toutes les réactions au décès d'Henri Michel

Alexandre Alain avec Timothée Maymon